Archives par mot-clef : Rambervillers

17 mars 1915. Petit jour. Tambourinade de 75 contre une contre-attaque allemande, arrêtée net

17 mars 1915. Mesnil les Hurlus
Petit jour. Tambourinade de 75 contre une contre-attaque allemande, arrêtée net. Le fortin reste à nous. Il est spacieux, sept ou huit mètres carrés, un toit de 8 ou 10m d’épaisseur. A l’intérieur, des mitrailleuses, lance-bombes et autres joujoux. Aussi des saucisses, du rhum, des cigarettes, une machine aérifère, […]

Publié dans Un Goncourt dans la Grande Guerre | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

19 septembre 1914. J’ai visité le champ de bataille du côté de Sainte-Barbe.

19 septembre 1914.
J’ai visité le champ de bataille du côté de Sainte-Barbe. Là se trouvaient les obusiers allemands qui faisaient tant de vacarme quand j’allais à la bataille de Rambervillers. Il reste aux alentours de leurs emplacements des monceaux de paniers à obus, simples, doubles ou triples selon les calibres. A l’angle d’un bois […]

Publié dans Un Goncourt dans la Grande Guerre | Marqué avec , , | Laisser un commentaire

15 septembre 1914. Journée de travaux de retranchement dans les bois des environs de Baccarat.

15 septembre 1914. Baccarat
Journée de travaux de retranchement dans les bois des environs de Baccarat. Il pleut finement. Ca ne sent soudain plus la guerre. Les troupiers, entre deux coups de pioche, cherchent des champignons. Moi, j’ai découvert un délicieux petit coin : un étang encadré de sapins, un véritable Henner1. C’est là que je […]

Publié dans Un Goncourt dans la Grande Guerre | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

12 septembre 1914. Ah ! le beau réveil !4h du matin, au tout petit jour : « Mon lieutenant, alerte ! »

12 septembre 1914. Rambervillers- Ménil s/Belvitte
Ah ! le beau réveil !4h du matin, au tout petit jour : « Mon lieutenant, alerte ! » Tout de suite on me communique des bruits sensationnels : défaite des Allemands en Champagne, mise en déroute de trois armées ou corps d’armée ennemis, nombreux prisonniers, des canons, du matériel !… Oui, MAIS est-ce officiel ? le colonel […]

Publié dans Un Goncourt dans la Grande Guerre | Marqué avec , , , , | Un commentaire

11 septembre 1914. Le diable emporte les alertes de nuit !

11 septembre 1914. Rambervillers
Le diable emporte les alertes de nuit ! Hier soir à 10h je dormais comme un pape, après 36h de veille…Toc, toc, toc ! « Alerte. M’sieur le major ! » Ah ! se chausser, s’habiller, descendre dans la nuit pluvieuse, patauger dans la boue, alors qu’on était dans un bon lit, un lit comme je n’en […]

Publié dans Un Goncourt dans la Grande Guerre | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

7 septembre 1914. Une journée sur le champ de bataille entre Rambervillers et Roville-aux-chênes

7 septembre 1914 Deyvillers
Une journée sur le champ de bataille entre Rambervillers et Roville-aux-chênes.
Dans Rambervillers même silence tragique, même solitude des rues : Rambervillers est une ville morte, les obus allemands l’ont tuée.
Je prends la direction de Roville ; route poussiéreuse semée de débris de toutes sortes : morceaux de capotes, képis, courroies, paille, gamelles […]

Publié dans Un Goncourt dans la Grande Guerre | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

3 septembre 1914 : j’assiste au bombardement de Rambervillers.

3 septembre 1914. Deyvillers (Vosges)

Mon 3ème jour de combat. Cette fois-ci j’assiste au bombardement de Rambervillers.
J’arrive à 1h1/2 en vue de Rambervillers. Au kilomètre 3,7 se trouve une foule nombreuse d’habitants groupés autour du chef de gare. Ils assistent avec des larmes de rage à la ruine de leurs biens. Depuis ce matin […]

Publié dans Un Goncourt dans la Grande Guerre | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire

1er septembre 1914 : Je suis retourné à la bataille, malgré la consigne.

1er septembre 1914 Deyvillers
Je suis retourné à la bataille, malgré la consigne. C’est d’ailleurs un plaisir de plus que d’y aller en désobéissant…
Il fait un soleil de feu, les 22 kilomètres de route me semblent sans fin. Il n’y a pas de troupes à Girecourt, à Destord, à St Gorgon. Nous avons donc […]

Publié dans Un Goncourt dans la Grande Guerre | Marqué avec , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

29 août 1914 : Des convois de blessés passent.

29 août 1914 Deyvillers (Vosges)

Des convois de blessés passent : ce sont de longues suites d’auto-cars, d’omnibus automobiles, d’automobiles industrielles chargées de fantassins, de hussards, de chasseurs alpins ; parmi eux des officiers. Les têtes dodelinent, la plupart des hommes ont des blessures des bras, des mains, de la tête.
Je vais visiter le fort des […]

Publié dans Un Goncourt dans la Grande Guerre | Marqué avec , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

28 août 1914 : De nouveau les convois qui nous avaient envahis partent vers l’Est.

28 août 1914 Deyvillers (Vosges)

La bataille du 28 août vue par Maurice Bedel
De nouveau les convois qui nous avaient envahis partent vers l’Est. Bon signe.
Quelques coups de canon espacés, ce matin de 4h à 10h.
Des artilleurs qui n’avaient plus que des caissons regagnent le feu avec de belles pièces neuves.
A 10h […]

Publié dans Un Goncourt dans la Grande Guerre | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire