Archives de catégorie : Eugène à la guerre

Le journal d’un poilu cent ans après

23-27 mai 1918 : sur un commandement de « feu », nous déclenchons la fusillade

Le jeudi 23 mai 1918
Nous avions pour mission d’aller reconnaître les passerelles 41 et 42 établies par les Allemands sur le ruisseau de Forges, à 500 m à l’est de Béthincourt, et par lesquelles ils venaient pour inspecter nos lignes. Nous devions faire des prisonniers, si possible. Nous sommes 25, gradés compris. Une patrouille allemande […]

Publié dans Eugène à la guerre | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

17-22 mai 1918 : nous allons en première ligne

Le vendredi 17 mai 1918
Travail habituel. Nous avons à niveler le terrain qui est bouleversé de trous d’obus pour y poser les rails, il nous faut en faire cinq mètres de longueur par équipe de deux hommes, tous les matins. Ensuite nous avons repos jusqu’au lendemain matin. Il y a environ 1 km de voie […]

Publié dans Eugène à la guerre | Marqué avec , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

16 mai 1918 : la vigne va pousser et je voudrais voir les ceps de la maison

Le jeudi 16 mai 1918
Travail au Decauville. Repos ensuite toute la journée. La 4ème section est de piquet à 18 h. Les nuits sont claires, douces et calmes, et on peut facilement circuler sur la côte du Mort-Homme. Dans le jour il y a beaucoup d’aéroplanes et de saucisses, et nous ne nous éloignons pas […]

Publié dans Eugène à la guerre | Marqué avec , , , , | Laisser un commentaire

11 – 15 mai 1918 : de retour dans les tranchées au Mort-Homme

Le samedi 11 mai 1918
M[esse] de 7 h ½ (+) au Foyer du Soldat. Repos toute la journée et préparatifs de départ, nous devons retourner au Mort-Homme ce soir. Echange d’effets. Je souffre de mon vaccin depuis deux jours. Le temps est chaud. A 20 h 30 nous quittons (le 6ème bataillon) les abris Normandie du Bois […]

Publié dans Eugène à la guerre | Marqué avec , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

4-10 mai 1918 : au repos dans le bois de Béthelainville

Le samedi 4 mai 1918
Nous passons à la cote 232, à Montzéville, et nous arrivons à la pointe du jour aux abris de Normandie. Ce sont des abris souterrains comme ceux de Vignéville, mais ils ont l’avantage d’être sous bois et nous pouvons circuler sans craindre les avions. Tout le 6ème bataillon est logé dans […]

Publié dans Eugène à la guerre | Marqué avec , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

24 avril – 3 mai 1918 : nous ne voyons jamais aucun Allemand dans leur première ligne

Le mercredi 24 avril 1918
Il pleut toute la journée. Il n’y a pas de travail cette nuit.
CARTE OFFICIELLE couleur Bulle
Recto : »Correspondance des Armées de la République ‑ Carte en Franchise – Modèle A1 pour les troupes en opérations.
« Les militaires aux armées ne doivent pas porter leur adresse sur les cartes postales qu’ils expédient à découvert, […]

Publié dans Eugène à la guerre | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

14 avril 1918 : mes chers parents, une petite lettre me ferait plaisir

Le dimanche 14 avril 1918
Je vais à la messe à 9 h dans une grange de Vignéville. Je vais l’après-midi au Bois-Bourrus voir l’officier payeur du 344. La 1ère section va au travail cette nuit.
Dimanche 14 avril 1918
Mon cher père,
En cette journée de dimanche je vais vous donner quelques détails sur ma vie actuelle et vous demander […]

Publié dans Eugène à la guerre | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire

6-13 avril 1918 : patrouilles, bombardements et test des masques à gaz

Le samedi 6 avril 1918
Je fais une patrouille de minuit à 2 h. Repos toute la journée comme les autres jours. Le temps est toujours pluvieux et nous sommes couverts de boue.
Le dimanche 7 avril 1918
Notre artillerie bombarde les lignes allemandes de 15 à 19 h. Je fais une patrouille de 20 à 22 h […]

Publié dans Eugène à la guerre | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

3 – 5 avril 1918 : le nettoyage des boyaux et rien d’autre

Le mercredi 3 avril 1918
Nous nettoyons le boyau de la Hayette de 4 à 6 h. Nous ne pouvons rien faire pendant le jour, il y a dix ballons observateurs allemands dans leur secteur en face de nous et toute circulation de jour est absolument interdite. Nous ne voyons pas d’aéroplanes depuis huit jours. On voit […]

Publié dans Eugène à la guerre | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

30 mars – 2 avril 1918 : Pâques sous la pluie et les bombardements

Le samedi 30 mars 1918
Il pleut jour et nuit et nous n’allons pas au travail. Bombardement allemand sur la route de Montzéville à 16 h. L’adjudant Brousse rentre de permission.
Le dimanche 31 mars 1918 – Pâques –
Canonnade violente à 20 h vers la cote 304. Nous allons au fil de fer de 20 h à […]

Publié dans Eugène à la guerre | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire