20-28 juillet 1916 : à Blois, théorie, exercices et visite de Chambord !



Le jeudi 20 juillet 1916
Arrivée à Blois à 3 h. Théorie matin et soir. Organisation des sections. Je suis instructeur pour le 82ème. Je suis de jour. Temps nuageux et très chaud.
Le vendredi 21 juillet 1916
Théorie matin et soir. Temps clair et très chaud.

Continuer la lecture

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
Publié dans Eugène à la guerre | Marqué avec , , , | Un commentaire

16-19 juillet 1916 : bain et bicyclette



Le dimanche 16 juillet 1916
Départ des régiments ayant fini leur stage. Les élèves du 113ème et du 131ème arrivent pour le nouveau stage. Je suis de garde au quartier Lombard. Je reçois une lettre que j’avais envoyée à Auguste Travaillé le 7 juin. Temps nuageux et chaud.

Continuer la lecture

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
Publié dans Eugène à la guerre | Marqué avec , , , | Laisser un commentaire

14-15 juillet 1916 : je commande une section de mitrailleuses pour le défilé



Le vendredi 14 juillet 1916
Revue et défilé sur le Mail de toutes les troupes de la garnison de Blois, à 10 h. Je commande une section de mitrailleuses. Quartier libre l’après-midi. Appel du soir à 22 h. Temps nuageux et beau.

Le samedi 15 juillet 1916
Théorie au quartier matin et soir. Dernier jour du stage. Adieux du capitaine Mercadier aux élèves. Je suis de jour. Résultat des examens : je suis reçu n°5 sur 41 sous-officiers. Départ de la moitié des instructeurs en permission de deux jours.

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
Publié dans Eugène à la guerre | Marqué avec , | Laisser un commentaire

13 juillet 1916. A l’école des Allemands, nous prenons des manières de faire la guerre que nous n’avions pas assez de voix pour critiquer il y a encore un an.



13 juillet 1916

A l’école des Allemands, nous prenons des manières de faire la guerre que nous n’avions pas assez de voix pour critiquer il y a encore un an.

Au Braunkopf nous jetons dans les postes d’écoute allemands des prospectus, des brochures, invitant les Allemands à se rendre ou bien leur démontrant la ruine fatale et prochaine de l’empire. […]

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
Publié dans Un Goncourt dans la Grande Guerre | Marqué avec , | Laisser un commentaire

12-13 juillet 1916 : Henri Moisy devient instructeur



Le mercredi 12 juillet 1916
Théorie dans la cour du Centre et exercice de défilé sur le Mail pour les quatre Compagnies de Mitrailleuses le matin. Les sous-officiers sont invités à assister à 11 heures à la cathédrale au service du lieutenant de l’Espinay, du 131ème. Théorie le soir au quartier. Temps nuageux et très chaud.

Le jeudi 13 juillet 1916
Théorie dans la cour matin et soir. Exercice de défilé sur le Mail le matin. A la suite des examens, je suis désigné comme instructeur pour le stage suivant. A 20 h, soirée récréative donnée par les mitrailleurs. Temps nuageux et chaud.

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
Publié dans Eugène à la guerre | Marqué avec , | Laisser un commentaire

8 – 11 juillet 1916 : tir avec les trois machines (Saint-Etienne, Hotchkiss et Maxim)



Le samedi 8 juillet 1916
Théorie matin et soir au Centre. Examen par le capitaine Lavelle. Je quitte Blois à 16 h pour une permission de 24 h à B[ourgueil]. Dîné à Tours, arrivée à B[ourgueil] à 21 h. Temps humide.

Le dimanche 9 juillet 1916
Je vais à la messe de 6 h. M[arcel] Méchain est en permission du 4 au 11. Je quitte B[ourgueil] à 20 h 30. Temps nuageux et chaud.
Le lundi 10 juillet 1916
Arrivée à Blois à 3 h. Travaux de campagne à la Boire matin et soir. Exercice de défilé en vue du 14 juillet. Temps nuageux et chaud.
Le mardi 11 juillet 1916
Nous allons au tir et y restons toute la journée. Déjeuné sur le terrain. Tiré avec les trois machines (St-Etienne, Hotchkiss et Maxim). Les sergents donnent leurs carnets au Directeur. Temps nuageux et très chaud.

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
Publié dans Eugène à la guerre | Marqué avec , , , , , , | Laisser un commentaire