8 – 12 décembre 1916 : nous quittons l’Aube pour la Marne



Le vendredi 8 décembre 1916
Exercice matin et soir route d’Arcis-sur-Aube. Temps pluvieux.

Le samedi 9 décembre 1916
Exercice le matin, théorie le soir. A 10 h le lieutenant de vaisseau Hébert fait une séance de gymnastique devant le général Valdau. Temps pluvieux.

Continuer la lecture

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
Publié dans Eugène à la guerre | Marqué avec , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

4 – 7 décembre 1916 : nous ne faisons que déménager



Le lundi 4 décembre 1916
Repos le matin. Exercice aux grenadiers le soir. Temps couvert. Neige. Dégel. La 20ème compagnie est commandée par le capitaine Collier, la 24ème par le capitaine Henry.

Le mardi 5 décembre 1916
Expérience de lancement de liquide enflammé aux Fénus, dans le camp de Mailly, pour toute la 10ème Division et le D. D. Le général Valdau y assiste. L’après-midi la moitié du D. D. (31ème et 331ème) quitte Trouan-le-Petit et s’installe à Trouan-le-Grand. Je loge dans une étable sur la paille. Temps froid. Neige.

Continuer la lecture

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
Publié dans Eugène à la guerre | Marqué avec , , , , , , , , | Laisser un commentaire

3 décembre 1916 : quelle que soit l’issue de la guerre, ce sera la ruine pour vainqueur et vaincu



Le dimanche 3 décembre 1916
Je vais à la messe de 7 h (+) à l’église de Trouan-le-Grand. Nettoyage des effets et des armes. Temps froid. Gelée.

Dimanche 3 – 12 – 16

Mon cher père,

Aujourd’hui dimanche j’ai passé une journée très tranquille et absolument libre, ni plus ni moins que si j’avais été à Bourgueil. Ce matin à 7 h je suis allé à la messe et j’ai communié. Je suis allé à 9 h ½ à la grand’messe militaire et à 2 h aux Vêpres. Voilà l’emploi de ma journée, vous voyez qu’elle a été bien remplie. Nous sommes au repos depuis jeudi dans le village de T[rouan] le P[etit] auprès du camp de M[ailly].

Continuer la lecture

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
Publié dans Eugène à la guerre | Marqué avec , , , , , , , | Laisser un commentaire

2 décembre 1916. les Zaian sont très frappés de la mort de leur beau guerrier



2 décembre 1916.

On me disait tout à l’heure à Aïn Leuh que les Zaian sont très frappés de la mort de leur beau guerrier. En signe de deuil huit douars ont abattu leurs tentes. Jolie et touchante coutume, toutes ces khima étendues à terre comme de grands voiles de deuil… pendant ce temps le cadavre du Zaiani, veillé par les femmes, se dessèche sous le soleil. La nuit on le rentre sous une khima afin que les chacals ne le détériorent pas.

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
Publié dans Un Goncourt dans la Grande Guerre | Marqué avec | Laisser un commentaire

28 novembre – 2 décembre 1916 : on reprend la route, direction le camp de Mailly, dans l’Aube



Le mardi 28 novembre 1916
Marche le matin vers Doudeauville. Revue à 16 h en tenue de départ. Brouillard. Gelée. Le Dépôt Divisionnaire quitte Haussez (Seine-Inférieure) à 22 h, à pied, pour prendre le train à Gournay-en-Bray.

Le mercredi 29 novembre 1916
Arrivée à Gournay-en-Bray à 3 h, à 14 km d’Haussez. Nous restons dehors sur la route jusqu’à 11 h en attendant le train. Je visite la ville. Nous embarquons à 11 h. Passé à Gisors, La Plaine-Saint-Denis, Pantin, Noisy-le-Sec, Marles à 20 h. Temps très froid. Nous avons passé à la porte de Flandre et le long des fortifications de Paris. J’ai aperçu la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre.
Le jeudi 30 novembre 1916
Arrivée à Arcis-sur-Aube à 4 h. Nous attendons sur le quai jusqu’à 7 h. Nous quittons Arcis-sur-Aube à 7 h à pied et nous arrivons à Trouan-le-Petit à 15 km d’Arcis, à 11 h. Nous sommes à 5 km de Mailly et à la lisière du camp. Repos l’après-midi. Temps froid. Toute la Division est à Mailly.

Le vendredi 1er décembre 1916
Installation et revue le matin par la commandant Fraticelli. Je vais au cours de grenadiers le soir au camp de Mailly avec le sous-lieutenant Colette. Un aéroplane a bouclé la boucle deux fois au-dessus du camp. Temps clair. Gelée.
Le samedi 2 décembre 1916
Exercice de lancement de grenades matin et soir dans le camp de Mailly. Plusieurs aéroplanes volent au-dessus du camp. Je visite l’église de Trouan-le-Petit et de Trouan-le-Grand.

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
Publié dans Eugène à la guerre | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire

26-27 novembre 1916 : un temps à ne pas mettre un chien dehors



Le dimanche 26 novembre 1916
Assisté à la messe de 10 h dans l’église d’Haussez. Pluie toute la journée. Ecrit au cantonnement.

Dimanche 26–11–16

Mon cher père,

En cette journée de dimanche je vous écris par un temps affreux, du vent, de la pluie depuis deux jours, c’est, comme on dit, à ne pas mettre un chien dehors. – Il n’y a rien à faire et j’en ai profité ce matin pour assister à la grand’messe dans l’église d’Haussez. – Le déplacement que je vous avais annoncé dans ma dernière lettre n’a pas eu lieu pour le Dépôt Divisionnaire, le régiment seulement s’est déplacé puis est revenu ensuite. – Je crois que ces jours-ci nous allons nous déplacer beaucoup, peut-être deux cents km à droite ? Je ne dois pas vous en dire plus long en ce moment.

J’ai reçu il y a quelque temps une lettre d’Aimée, de Mme Bindé et  d’autres.  Je  pense qu’il ne doit pas faire beau temps par chez  vous  non  plus et  vous  allez pouvoir vous reposer par ces vilaines  journées. Au  D[épôt].  D[ivisionnaire] nous ne devons pas trop nous plaindre en comparaison de ceux des premières lignes. Enfin, un jour ce sera mon tour et il faudra bien y rester.

Ma santé est bonne et je mange très bien. Nous faisons notre cuisine entre sous-officiers et c’est bon.

Mon cher père, je vous envoie mon bon souvenir et vous embrasse affectueusement. Votre fils ‑ H. Moisy
Le lundi 27 novembre 1916
Repos le matin. Marche le soir de 13 à 16 h par Gancourt, Doudeauville, Haussez. Temps clair. Gelée.

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
Publié dans Eugène à la guerre | Marqué avec , , , , , | Laisser un commentaire