Archives mensuelles : novembre 2018

17 novembre 1918. « Fife la Vranze ! »

17 novembre 1918.  Mulhouse
Gevenheim… Puis des bois hachés menus. Des fondrières. Des voies de 0,60. Des débris de canons. Des obus. Ah ! tiens ! un boyau. D’autres boyaux. Des sacs à terre. Des barbelés, des barbelés, des barbelés. Des vieux, rouillés, des neufs, bleuâtres… Des tranchées blanches. Un remuement chaotique du sol.
Burnhaupt-le-Haut… « Ici fut Burnhaupt. » Des boutehons […]

Publié dans Un Goncourt dans la Grande Guerre | Marqué avec , | Laisser un commentaire

15 novembre 1918. La 2ème armée est arrivée

15 novembre 1918.
Eh ! bien non, on ne nous place pas entre les C.A. et la D.E. La 2ème armée est arrivée cet après-midi et en deux heures de temps Hirschaner s’est emparé de tous nos biens : divisions, canons, mulets, hôpitaux, chemins de fer, ambulances alpines, et vous mes skieurs, et vous ma hutte de Schmargult, […]

Publié dans Un Goncourt dans la Grande Guerre | Marqué avec | Laisser un commentaire

13 novembre 1918. Notre armée va être disloquée.

13 novembre 1918.
Notre armée va être disloquée.
De Mitry se remue comme un beau diable. Il téléphone à de Castelnau qui proteste auprès de Pétain. Rien à obtenir de ces impitoyables : on nous disloque.
Sur la route blanche où souffle un vent d’est des chars à bœufs vont vers les pays d’Alsace portant des […]

Publié dans Un Goncourt dans la Grande Guerre | Marqué avec | Laisser un commentaire

11 novembre 1918. Finish, la guerre !…

11 novembre 1918.
Finish, la guerre !…
C’est le cri des Américains qui passent, ivres de joie.
Finie la guerre !
A 11h tapant, les cloches des églises de Lure, de tous les villages se mettent en branle. Les femmes sanglotent de joie, de douleur, elles ne savent pourquoi. Elles pleurent, elles sont heureuses. Les gosses crient, […]

Publié dans Un Goncourt dans la Grande Guerre | Marqué avec | Un commentaire

10 novembre 1918. Armistice signé

10 novembre 1918.
9h du soir : du G. Q.G. : « Allô, c’est vous, Bedel ? Armistice signé. Commencera demain à 11h. »

Publié dans Un Goncourt dans la Grande Guerre | Marqué avec | Laisser un commentaire

9 novembre 1918. Le kaiser abdique.

9 novembre 1918.
Le kaiser abdique.
La République est proclamée à Munich.
Les plénipotentiaires allemands ont 72 heures pour réfléchir et donner leur réponse.
Maubeuge est occupée.
Torrent tumultueux, qui arrache les trônes, cette fin de guerre est une vaste bousculade où l’on ne distingue nettement que son propre petit cosmos.
Notre départ pour […]

Publié dans Un Goncourt dans la Grande Guerre | Marqué avec | Laisser un commentaire

8 novembre 1918. Sedan est aux Américains… Revanche !

8 novembre 1918.
De l’artillerie qui roule, des remorques d’avions, des convois américains de camions-réservoirs… De la pluie et de la boue et de la boue et de la pluie. « Où vont-ils ? – Dans le Tyrol à la frontière bavaroise… Mangin y est déjà… »
Les hommes disent : «  l’armistice est signé… On ne se bat […]

Publié dans Un Goncourt dans la Grande Guerre | Marqué avec | Un commentaire

7 novembre 1918. Le ciel est gris et bas

7 novembre 1918.
Le ciel est gris et bas. La boue noire. Troupes kaki, Américains et Algériens. Nous resterons jusqu’à la dernière minute l’« armée-pivot »… Depuis le temps que les autres armées pivotent autour de nous, il commence à y avoir de la rouille dans le pivot. J’envisage avec inquiétude notre départ vers l’Alsace promise. Aujourd’hui, […]

Publié dans Un Goncourt dans la Grande Guerre | Marqué avec | Laisser un commentaire

6 novembre 1918. Et pendant ce temps tombent Valenciennes, Guise, Landrecies…

6 novembre 1918.
Ce soir à 6h, l’Etat-Major reçoit de Paris la nouvelle que « les parlementaires allemands ont quitté Berlin se rendant auprès du Maréchal Foch. »
Cela semble un peu prématuré. On l’affirme cependant mordicus.
Et pendant ce temps tombent Valenciennes, Guise, Landrecies…
On dit aussi que l’armée Mangin, dont il n’est plus question dans […]

Publié dans Un Goncourt dans la Grande Guerre | Marqué avec | Laisser un commentaire

5 novembre 1918. Les conditions de l’armistice avec l’Allemagne continuent de circuler

5 novembre 1918.
Les conditions de l’armistice avec l’Allemagne continuent de circuler : ça fait boule de neige. Maintenant, c’est l’occupation de Berlin, la livraison de la flotte… Et quant aux conditions de paix : « 150 milliards !… Toutes les colonies… Héligoland… »
On dit : Wilson et les Anglais demandent que les propositions d’armistice soient signifiées avant le 10 […]

Publié dans Un Goncourt dans la Grande Guerre | Marqué avec | Laisser un commentaire