1er – 16 décembre 1917 : désigné pour un stage de 15 jours au cours de grenadiers



Le samedi 1er décembre 1917
Tous les hommes de l’équipe rentrent dans leurs compagnies. Je vais à Chevru. Je vais à l’exercice de la pompe à incendie à 15 h.

Le dimanche 2 décembre 1917
J’ai été désigné vendredi pour aller faire un stage de quinze jours au cours des grenadiers et je quitte Choisy[-en-Brie] à 8 h. J’arrive à Lescherolles à 11 h. Le Centre se trouve dans un moulin abandonné, au nord de la route de Sézanne. La popote des sous-officiers stagiaires est installée à la gare de Lescherolles, chez Madame Pitois. Il y a des élèves de tous les bataillons du sous-groupe. Il tombe un peu de neige. Le sergent Pauthonnier vient ici comme instructeur au F. M.


Le lundi 3 décembre 1917
Le cours des grenadiers est dirigé par le sous-lieutenant Béguin, du 43ème d’infanterie. Le sergent Pichon, du 144, est instructeur pour ma section. Il y a copie du cours le matin et gymnastique le soir au terrain d’exercice des Montils, route de Sézanne. Le lieutenant-colonel Philippe vient au Centre. Il part un renfort de 50 hommes du 144ème, de Choisy[-en-Brie], pour le 62ème d’infanterie aux armées, aspirant Braat, sergents Thinard, Deniau.
Le mardi 4 décembre 1917
Théorie et copie le matin. Exercice et gymnastique le soir au terrain.
Le mercredi 5 décembre 1917
Bains-douches à Lescherolles et travaux de propreté le matin. Je suis de jour. Exercice le soir. Le temps est très froid depuis quelques jours, et nous avons froid la nuit dans notre cantonnement.
Le jeudi 6 décembre 1917
Théorie et exercice. Je vais à La Ferté-Gaucher le soir.
Le vendredi 7 décembre 1917
Même emploi du temps. Le lieutenant-colonel Philippe vient au terrain.
Le samedi 8 décembre 1917
Même emploi du temps.
Le dimanche 9 décembre 1917
M[esse] de 7 h à Lescherolles (+). Je prends un bain-douche. Je vais à La Ferté-Gaucher le matin. Corvées et jeux le soir au terrain des Montils.
Le lundi 10 décembre 1917
Théorie le matin. Exercice le soir.
Le mardi 11 décembre 1917
Même emploi du temps.
Le mercredi 12 décembre 1917
Travaux de propreté et bains-douches le matin pour toute l’Ecole. Exercice l’après-midi et le soir de 21 à 22 h.
Le jeudi 13 décembre 1917
Je suis de jour. Théorie, gymnastique, exercice et tir d’obus V. B.
Le vendredi 14 décembre 1917
Exercice matin et soir. Examen des sous-officiers par le sous-lieutenant Béguin. Concours de tir pour les hommes. Je vais à La Ferté-Gaucher.
Le samedi 15 décembre 1917
Exercice. Concours de tir pour les sous-officiers. Lecture des notes, dans l’ensemble les bataillons sont classés dans l’ordre suivant : 123, 43, 144, 33. Fin du stage.

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
Cette entrée a été publiée dans Eugène à la guerre, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>