1 déc 2016
Bruno Pille

Hors-d’œuvre



On dit que la diversité culturelle d’une région se mesure à ses spécialités culinaires. En Touraine heureusement, on est particulièrement gâté ! Rabelais et Gargantua y célébraient des banquets festifs. Puis les rois de France y ont ajouté un art de vivre. Savez-vous que plus d’une quarantaine de mets locaux ont été recensés dans un inventaire du patrimoine culinaire de la France, récemment publié par l’Institut européen d’histoire et des cultures de l’alimentation. Savez-vous que la charbonnée, ce plat « du pauvre », apparaît comme une spécialité d’Auzouer-en-Touraine et de Château-Renault. Savez-vous encore que la géline de Touraine, un temps disparue puis restaurée dans les années quatre-vingt-dix, a défini son standard dès 1913. Touraine, terre et mère de gastronomie, comme le démontre encore le dossier de ce numéro de Capéco.

Alors, passons tous à table et partageons ! La nature va faire le reste avec la main de l’homme. Le label « cité internationale de la gastronomie » est maintenant décerné par l’État à notre territoire. Une association est chargée de porter le repas gastronomique comme art de vivre, avec ses valeurs humanistes et des projets transversaux : la formation et la recherche, l’éducation, la santé, le bien-être, la culture, le tourisme, les produits du terroir et les producteurs. Chacun est invité. Cependant, il faut encore expliquer que ce n’est pas l’urbain qui commande. Que les ruraux approchent cette « cité » comme une communauté de citoyens, un large territoire et non pas comme une seule ville. À l’ancienne. À la Grecque ! Nous n’en sommes donc qu’au hors-d’œuvre. Portée par des manifestations régulières et des salons thématiques, la gastronomie tourangelle va prendre une nouvelle dimension. Prête à faire trembler d’intelligence nos narines et nos papilles. Tous ensemble ! De la campagne à la ville.

Bruno Pille

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
1 déc 2016
Bruno Pille

Voyage savoureux au cœur de la Touraine



Producteurs locaux, restaurateurs et chercheurs tirent la filière agroalimentaire par le haut.

La culture du safran, une activité répandue en Indre-et-Loire. (Photo NR)

La culture du safran, une activité répandue en Indre-et-Loire. (Photo NR)

Les cultures délicates constituent la troisième caractéristique de notre agriculture régionale. Et la plus grande part provient du Val-de-Loire et de ses bordures : : vignobles, cultures légumières et florales, maraîchage sous serre ou en plein champ, vergers. Cette belle diversité couplée aux savoir-faire en fait le pays des produits du terroir loués par Rabelais et Balzac. Certains nous incitent même à rouvrir les dictionnaires pour retrouver leur signification : casse-museau, pousse d’épine, beugnon, rousserolle, sanciau, charbonnée, alose, géline. langue de femme, etc. L’Indre-et-Loire dénombre ainsi une quarantaine de produits et de spécialités. Lire la suite »

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
1 déc 2016
Bruno Pille

“ Partager les valeurs du repas comme art de vivre ”



Emmanuel Hervé préside l’association Tours Cité internationale de la gastronomie en Val-de-Loire et en fixe les missions. Interview.

Emmanuel Hervé avec Quitterie de Pontis devant la villa Rabelais appelée à devenir un lieu de connexion de la formation recherche, éducation-santé, culture et terroirs.

Emmanuel Hervé avec Quitterie de Pontis devant la villa Rabelais appelée à devenir un lieu de connexion de la formation recherche, éducation-santé, culture et terroirs.

Rappelez-nous comment Tours a obtenu le label Cité internationale de la gatronomie.

« Il s’agissait d’abord d’un concours national lancé par les ministères de la culture et de l’agriculture en juin 2013. En mars 2015, nous avons remonté une association (1), Tours cité internationale de la gastronomie en Val-de-Loire, en proposant un contenu. Notre projet : partir des valeurs humanistes du repas – le partage et la convivialité – comme un art de vivre à la française et voir la gastronomie sous un angle culturel mais pas seulement. Ca doit nous permettre de voir la cité non pas comme une ville mais comme un territoire étendu au département et au Val-de-Loire. Trois autres villes ont également reçu la labellisation : Dijon comme cité internationale de la gastronomie et du vin ; Rungis pour le commerce et Lyon pour ses grands chefs. » Lire la suite »

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
1 déc 2016
Bruno Pille

Bellorr, une belle “ success story ”



Œufs d’escargots, caviar, truffes, champignons, asperges locales : l’or alimentaire passe entre les mains de Romain Belloir, champion de l’export.

C’est en écoutant Philippe Bouvard, animateur à l’époque des « Grosses têtes » que Romain Belloir s’est lancé dans la production d’œufs d’escargots. Va commencer alors une belle aventure commerciale. Lire la suite »

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
29 nov 2016
Bruno Pille

Vincent Simon, cuisinier de campagne



Au beau milieu des vignes du Bourgueillois, Vincent Simon ouvre sa maison aux gastronomes et propose du cent pour cent “ fait maison ”.

Vincent Simon dans son potager : « en agriculture, il y a l’humain, un visage et de l’émotion. La saisonnalité donne de la lumière à la cuisine ! »

Vincent Simon dans son potager : « en agriculture, il y a l’humain, un visage et de l’émotion. La saisonnalité donne de la lumière à la cuisine ! »

Il a vendu son restaurant de Liège pour vivre et travailler à Ingrandes-de-Touraine. C’était en 2012. Avec son épouse, Vincent Simon prend un an pour rencontrer son voisinage, élus, artisans, vignerons pour savoir quel type de restaurant idéal ils voulaient avoir. Ce sera chez lui, au milieu des vignes, avec des mets et des vins du terroir, ses légumes du potager d’avril à janvier, ses poulets élevés en liberté au milieu de la vigne, ses lapins et ses canards. Chez lui encore, pas plus de quinze couverts et une cuisine faite maison. Lire la suite »

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
29 nov 2016
Bruno Pille

Bénédicte Chaleroux au naturel



La jeune femme s’est lancée dans la fabrication de tisanes et de jus de fruits à base de plantes dites vertueuses.

Elle avait commencé une carrière dans l’animation et la vente de spectacles. Mais aujourd’hui, Bénédicte Chaleroux a radicalement changé d’horizon professionnel et s’est rapprochée de ce qu’elle affectionnait par-dessus tout : l’environnement. Elle a créé son auto entreprise « Les plantes de la Ségaudière », du nom de son terrain situé sur la commune d’Esvres-sur-Indre. Lire la suite »

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
28 nov 2016
Bruno Pille

Une tête bien faite et deux pieds sur terre



Vétérinaire de formation, Alix Martin dirige la Chambre d’agriculture d’Indre-et-Loire depuis deux ans. Avec un goût prononcé pour les projets.

Alix Martin occupe aujourd’hui un poste qui ne doit rien au hasard. Petite-fille d’agriculteurs, elle a été élevée dans une ferme du côté d’Évreux et s’est donc très tôt passionnée pour les productions agricoles. Diplômée de l’école vétérinaire de Nantes, elle va passer trois mois à la faculté vétérinaire de Madrid (Erasmus) et suivre un stage au Laboratoire national de recherche australien. Puis elle entre dans un grand groupe de santé animale de 1.200 collaborateurs, d’abord comme assistante marketing international et ensuite comme chef de produit Export. Passionnée de chevaux – elle est elle-même cavalière – elle est nommée chef de projet au Conseil équin de la région Centre et devient directrice de l’Association Nationale du Selle Français. Lire la suite »

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
16 nov 2016
Bruno Pille

Les travailleurs handicapés en quête de reconnaissance



Au moment où paraît ce numéro de Capéco, la Délégation Centre-Val de Loire de l’Agefiph ouvre la 20e Semaine pour l’emploi des personnes handicapées avec un événement : « Place pour l’Emploi ». Ouverte à différents publics (personnes handicapées, entreprises, professionnels, institutionnels…), cette manifestation invite aux rencontres, aux échanges, aux contributions et à l’action. Elle est aussi un espace où se dessinent et se construisent les solutions de demain pour l’emploi des personnes handicapées. Lire la suite »

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
16 nov 2016
Bruno Pille

“ Le handicap, indissociable  de la performance ”



Marie-Amélie Le Fur, double médaillée paralympique à Rio, mène aussi une carrière chez EDF. Témoignage.

Fin d’année en apothéose pour le réseau d’entreprises « Carnet Pro » du groupe La Nouvelle République. Ce neuvième et dernier rendez-vous de l’année convie Marie-Amélie Le Fur, double médaillée d’or aux derniers jeux paralympiques de Rio.

Marie-Amélie Le Fur aura vécu une année 2016 exceptionnelle. (Photo archives NR).

Marie-Amélie Le Fur aura vécu une année 2016 exceptionnelle.
(Photo archives NR).

Lire la suite »

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
16 nov 2016
Bruno Pille

“ Leur taux de chômage augmente moins vite ici ”



Déléguée régionale de l’association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des Personnes Handicapées (Agefiph), Christelle Péan dresse la situation de l’emploi.

Comment se présentent les chiffres du chômage DEBOE (1) pour le second trimestre en région et 37 ?

« A fin juin 2016, on compte plus de 16.600 DEBOE en région Centre-Val de Loire dont 3.700 en Indre et Loire. Ainsi, près de 8 % des chômeurs de la région ont une reconnaissance administrative de handicap (7,6 % pour l’Indre-et-Loire). Toutefois, que ce soit pour la région ou pour le département, on note une particularité significative : si le nombre de DEBOE continue de grimper, il augmente moins vite que pour l’ensemble des demandeurs d’emploi. Ainsi, en Indre-et-Loire, alors que le taux de chômage du tout public augmente de 2,9 %, il est 1,6 % pour les DEBOE ». Lire la suite »

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
Pages :1234567...28»


Nous contacter

Vous faire connaitre, faire partager votre actualité économique, contactez nous à capeco@nrco.fr

Agenda

21/24 octobre

Salon de l’auto et des véhicules de loisirs au parc des expositions de Tours.

24/28 octobre

Stage 5 jours pour entreprendre : comment acquérir les bases du lancement d’un projet d’entreprise ou être aidé pour le finaliser. A la CCI Touraine.

Jeudi 27 octobre

Conférence sur le webmarketing à la Chambre des métiers et de l’artisanat (19 h) avec Stephan Watbled et Marie Ledru.

4/29 octobre

« Zoom sur la police scientifique », réalisée par Centre Sciences, centre de culture scientifique, technique et Industrielle de la région Centre-Val de Loire. Exposition interactive à la médiathèque des Fontaines.

Mercredi 2 novembre

Clôture du 25e Festival International des Jardins sur le thème « Jardins du siècle à venir » au Domaine de Chaumont-sur-Loire.

Jeudi 3 novembre

Dans le cadre des États généraux de la culture organisée par la région Centre Val-de-Loire, rencontre de 14 h à 18 h 30 sur le thème Entreprendre dans la culture au 37ème Parallèle (Mettray).

3/4 novembre

La Communauté de commune de l'Est Tourangeau et BGE Touraine organisent deux journées de promotion de la création d'entreprise. L'action se déroulera avec le BGE Bus, un mini-bus au service de la création d'entreprise, lors du Circuit des métiers à la Ville aux Dames et le lendemain à Veretz.

- Quatrième édition des Rencontres Aéronautiques de la région Centre-Val de Loire au Vinci à Tours.

4/5 novembre

Vente aux enchères de la cuvée Saint-Martin des viticulteurs de Montlouis au profit de la reconstruction de l’église de Saint-Martin-le-Beau, au château de la Bourdaisière.

Samedi 5 novembre

Deuxième édition du Salon du lycéen et de l’étudiant de Tours, de 9 h à 17 h à l’espace Malraux de Joué-lès-Tours.

Mercredi 9 novembre

Information collective sur les volontariats internationaux (service volontaire européen, volontariat de solidarité internationale…) qui permettent de partir à l’étranger, au Bureau information jeunesse, 57 avenue de Grammont à Tours.

Jeudi 10 novembre

A la Chambre d’agriculture, formation pour appréhender les nouvelles mesures et les bonnes pratiques d’hygiène à mettre en place contre l’influenza aviaire et son plan de biosécurité.

11/14 novembre

Salon « L’art au quotidien » pour 200 exposants sur 7.000 m2 au palais de congrès Vinci. Le prix Touraine Métiers d’art est organisé sur le thème des métiers de la création.

Samedi 19 novembre

Salon Studyrama au palais des congrès Vinci à Tours.

Vendredi 25 novembre

Salon de la création reprise d’entreprise organisé par la Chambre des métiers et de l’artisanat, la Chambre de commerce et d’Industrie de la Touraine et la Chambre d’agriculture 37, de 9 h à 18 h, au Campus des métiers de Joué-lès-Tours.