La sélection de la semaine : Adam et Elle, City Hall 3, Alix, Coco Chanel, Blake et Mortimer, Hyponcondrie(s) et Cendrillon



SelectionSemaine19

Pour cette deuxième semaine du mois de mai, Case Départ a déniché pour vous quelques petites merveilles parmi les dernières nouveautés : un mélodrame amoureux avec l’album Adam et Elle, le dernier tome du premier cycle de City Hall, une nouvelle aventure d’Alix, une biographie dessinée de Coco Chanel, un jeu vidéo Les tables de Babylone où l’on retrouve Blake et Mortimer, le récit torturé d’un jeune homme dans Hypocondrie(s) et un album pour adulte revisitant Cendrillon. Bonnes lectures !

Adam et Elle : jeu amoureux dangereux

adam et elle

Voici le second et dernier tome de la série Adam et Elle, de Gwen de Bonneval et Michaël Sterckeman. Dans cet album, nous retrouvons Adam qui vient d’imaginer un stratagème un peu particulier : tenter de séduire Juliette en se faisant passer pour un autre. Pourtant Juliette est déjà sa compagne !

Adam sort d’une rupture amoureuse difficile. Il va de fille en fille, au gré des soirées. Parmi ces femmes avec qui Adam se comporte plus ou moins élégamment, il y a Juliette. Juliette est prête à laisser de l’espace à Adam, à ne pas trop lui en demander. D’abord circonspect, Adam se laisse embarquer dans une nouvelle relation amoureuse prometteuse. Pourtant, les peurs d’Adam finissent par prendre le dessus : peur d’être déçu, d’être trahi, peur de souffrir. Il imagine alors un plan un peu étrange : Sous un autre nom, il s’est mis à courtiser Juliette, sa propre copine, échangeant avec elle de longs et fréquents mails de confidences. Se prenant pour l’habile scénariste de la réalité, il s’apprête maintenant à organiser la rencontre entre Juliette et son «ami secret», incarné par l’un de ses amis que Juliette ne connaît pas.

Seulement trois mois après la sortie du premier volume, voici la fin de ce diptyque sur les errements psychologiques et amoureux d’un jeune citadin, Adam. Gwen de Bonneval, auteur talentueux avec notamment des séries comme Monsieur Forme ou encore Samedi et Dimanche, fait encore preuve d’une imagination débordante. Il livre un album très actuel, où beaucoup de lecteurs peuvent s’identifier. On a envie de dire à son héros Adam de tout arrêter, d’arrêter son jeu dangereux et qu’il va tout gâcher. Michaël Sterckeman, qui a déjà dessiné Le chant des oiseaux ou La danse du quetzal, rend ce récit mélancolique et tendre. Les teintes des couleurs orangé-ocre, vertes et grises soulignent le ton lent de l’album.

  • Adam et elle, tome 2
  • Auteurs: Gwen de Bonneval et Mickaël Sterckeman
  • Editeur: Glénat
  • Prix: 12,25 €
  • Sortie: 17 avril 2013

City Hall, tome 3: Un monde où tout

ce que vous écrivez prend vie, une fin réussie.

City-hall3Le tome 3 de City Hall clôt la très bonne série de Rémi Guérin et Guillaume Lapeyre. Les deux auteurs français terminent leur récit d’une façon magistrale.

Pour des raisons économiques et écologiques, le monde ne connaît plus ni papier ni écriture manuscrite à Londres en 1902. C’est la version officielle, pourtant la vérité n’est pas celle-là. Quelques décennies auparavant, tout le monde pouvait donner vie à une créature juste en la dessinant. De là, une guerre se propagea. Dans le même temps, le ministre des finances est tué et la police fait appel à Jules Verne et son ami Arthur Conan Doyle pour démêler cette affaire.

L’enquête avance lentement, les deux auteurs reçoivent alors l’aide de l’illusionniste Harry Houdini, pour contrer Black Fowl, qui peut lui aussi créer des papercuts plus importants que ceux de Jules Verne. Le lord anglais est prêt à mettre Londres à feu et à sang. Le petit groupe d’aventuriers décide de déjouer ses plans diaboliques.

Dans ce tome 3, on peut découvrir la terrifiante vérité que la police de City Hall espérait étouffer. Elle se révèle au grand jour lorsque Lord Black Fowl déverse une pluie de papier sur la foule réunie à l’inauguration de l’Exposition universelle. Devant le monde entier, le Corbeau semble avoir pris le contrôle de la situation et l’avenir n’a jamais semblé aussi sombre : les Verne père et fils occupent désormais la tête du classement des ennemis de la couronne et le dispositif de surveillance Big Eye a été réactivé, privant Jules, Arthur et Amélia de toute liberté de mouvement.

Rémi Guérin distille à petites doses les véritables intentions de Black Folw. Son récit est dense, riche en rebondissements et en suspense. Il n’y a pas de temps morts dans cette histoire où la tension est palpable et où l’action se mêle à l’humour. Beaucoup d’anecdotes et d’allusions émaillent City Hall 3 ; le scénariste met en scène notamment George Orwell. Guillaume Lapeyre donne du rythme à l’histoire grâce à son trait manga très détaillé. Lui aussi rend hommage graphiquement à des personnages connus comme ceux de Ghostbusters ou ceux de Star Wars.

Ce récit palpitant ravira les adolescents qui retrouveront tous les ingrédients du manga, mais aussi de l’humour, de l’action, des allusions plus ou moins visibles. En cadeau bonus, à la fin de ce tome 3, les 9 premières pages du second cycle. De quoi faire patienter les nombreux fans de cette très bonne série.

  • City Hall, tome 3
  • Auteurs: Rémi Guérin et Guillaume Lapeyre
  • Editeur: Ankama
  • Prix: 7,95 €
  • Sortie: 18 avril 2013

Alix : la dernière conquête, un album

pour  les passionnés de l’univers de Jacques Martin

alix

La dernière conquête est le trente-deuxième tome de la série Alix, créée en 1948 dans le Journal de Tintin par Jacques Martin. Ce dernier, disparu en 2010, Alix continue sous la houlette de Marc Jailloux et Géraldine Ranouil depuis cet album. Dans cet opus, le jeune héros doit retrouver un anneau magique ayant appartenu à Alexandre le Grand. Cette mission lui est confiée par César afin d’asseoir sa suprématie sur son Empire.

À Rome, la guerre civile est sur le point d’éclater entre Pompée, le général qui administre Rome depuis des années et son rival César, qui vient tout juste de rentrer de Gaule en conquérant victorieux, auréolé de gloire. La balance du pouvoir s’apprête à changer de camp.

Mais l’ambitieux César, à qui l’on prête le projet de transformer la république en Empire, ne veut pas se contenter de ses conquêtes occidentales. Fasciné par l’Orient, il confie une mission secrète à Alix : trouver et rapporter l’anneau réputé magique du plus grand conquérant que l’Histoire ait connu, Alexandre. César y voit à la fois une protection divine et l’instrument de ses desseins : quiconque sera porteur de l’anneau pourra légitimement revendiquer l’union politique de l’Orient et de l’Occident.

Pour retrouver l’anneau, Alix ne dispose que d’une piste : de mystérieuses pièces d’or frappées à l’effigie d’Alexandre. Sous la conduite d’un prisonnier, Asham, Alix, Enak et l’homme de confiance de César, le gaulois Luctérius, s’efforcent d’en retracer la provenance, direction le Levant. Ils parviendront jusqu’à l’étrange et sauvage Bactriane, l’actuel Afghanistan, ultime conquête d’Alexandre le Grand.

Marc Jailloux est un grand admirateur du travail historique de Jacques Martin, qu’il a rencontré pour la première fois en dédicace lors du Festival BD d’Angoulême en 1987. Le créateur d’Alix lui ayant dédicacé Le dernier Spartiate. Le dessinateur bordelais a fait ses gammes auprès de Gilles Chaillet, lui-même formé par Jacques Martin. Après un scénario sur la série Orion, il se voit confier la reprise d’Alix après Marco Venanzi. Pour l’aider dans cette tache, les éditions Casterman lui adjoignent Géraldine Ranouil pour le récit.

Les codes graphiques de Martin sont assez bien assimilés par Jailloux. Il s’amuse même à rendre hommage aux cases du maître vus dans les albums précédents : Les légions perdues ou encore La griffe noire. Le scénario de Géraldine Ranouil est très (trop?) classique et un peu décousu, même si le thème général de départ était pourtant très intéressant.

  • Alix, tome 32 : la dernière conquête
  • Auteurs: Marc Jailloux et Géraldine Ranouil
  • Editeur: Casterman
  • Prix: 10,95 €
  • Sortie: 24 avril 2013

La vie de Coco Chanel en bande dessinée

coco chanel

Après les biopics de Jan Kounen et Anne Fontaine et après le livre Mon itinéraire Chanel d’Edmonde Charles-Roux, voici la vie de Coco Chanel en bande dessinée. Pascale Frey, journaliste de mode pour le magazine Elle, raconte la vie de la célèbre créatrice Gabrielle Chanel dans un album dessiné par Bernard Ciccolini. 80 pages pour rendre hommage à Coco Chanel, de son enfance à la fondation de sa maison de couture.

De l’orphelinat où elle passa une partie de son enfance avec ses deux sœurs, à la gloire qu’elle connut grâce à sa maison de couture, Gabrielle Chanel, surnommée Coco par ses amis, mena une vie exaltante, faite de rencontres incroyables avec les plus grands artistes de son temps, mais aussi de drames et de solitude. Elle révolutionna la mode du XXe siècle, ou plus précisément, l’allure des femmes : cheveux courts, matières confortables, faux bijoux et bien sûr son célébrissime tailleur gansé qui continue aujourd’hui encore à habiller les élégantes de la planète.
Pascale Frey et Bernard Ciccolini retracent fidèlement, une enfance sombre, une enfance violente, où celle qui se nommait encore Gabrielle fit l’amère expérience de l’abandon et de la misère, pour devenir ensuite celle qui grandit et devient, au fil de ces pages, l’inoubliable Mademoiselle. Le récit de Pascale Frey est conforme à l’histoire officielle, tous les faits et les étapes de sa vie sont ici relatés. Dans cette biographie illustrée, pourtant pas de polémiques sur l’antisémitisme ou sa supposée collaboration avec l’ennemi lors de la Seconde Guerre Mondiale comme a pu le démontrer le livre Dans le lit de l’ennemi de Hal Vaughan. Un livre pour les passionnés de mode et de Gabrielle Chanel.

  • Coco Chanel
  • Auteurs: Pascale Frey et Bruno Ciccolini
  • Editeur: Naïve
  • Prix: 23 €

Les tables de Babylone,

le nouveau jeu vidéo avec Blake & Mortimer

blake et mortimer

Une fois n’est pas coutume, nous vous présentons un jeu vidéo pour PC et Mac dont les héros sont Blake et Mortimer. Ces derniers doivent élucider des meurtres dans le milieu de l’archéologie.

Octobre 1956 : c’est la crise de Suez et le monde retient son souffle. Alors que Paris, Londres et Tel Aviv sont sous la pression du Caire, de mystérieux meurtres déciment le milieu très fermé des archéologues. Y a-t-il un lien entre ces faits divers et la grave menace qui pèse sur le monde libre ?
Blake et Mortimer mènent une enquête riche en énigmes, dont le mystère amène le joueur jusqu’aux sources de la civilisation.

Ce jeu édité par Némopolis est un mélange intéressant entre les sciences, le fantastique et la mythologie. Fondé sur un scénario inédit, contrairement aux précédents jeux sur l’univers d’EP. Jacobs comme La marque jaune par Cobra Soft ou comme Les trente deniers par Anuman, il permet aux joueurs de se confronter à une vingtaine de mini-jeux (quiz ou puzzles). Il est plutôt conçu pour les plus jeunes, à partir de 7 ans.

  • Les tables de Babylone
  • Editeur: Némopolis
  • Prix: 29,99 €
Image de prévisualisation YouTube

Hypocondrie(s) : la vie d’un jeune homme hypocondriaque

Hypocondrie-300

Hypocondrie(s) est une bande dessinée réalisée par Terreur Graphique. Dans cet album, l’auteur nous conte l’histoire de Sam, trentenaire notoirement hypocondriaque qui vit un amour compliqué avec Rachel. Ses obsessions de la maladie, sa jalousie et son imaginaire torturé conduisent Rachel à rompre avec lui.
Hypocondrie(s) se propose de raconter cette rupture et ses différentes phases à travers 10 fragments de la vie de Sam, dix tableaux de la vie quotidienne avant, pendant et après la déliquescence de leur amour. Ces 10 tableaux

Après Rorschach, paru début 2011, l’auteur revient cette fois-ci pour peaufiner les contours de l’hypocondrie, il saisit et décrit la panique qui s’empare de Samuel. Cette histoire tendre, touchante et parfois déjantée, met en lumière, les maladies plus ou moins caricaturales de son héros.

  • Hypocondrie(s)
  • Auteur: Terreur Graphique
  • Editeur: 6 pieds sous terre
  • Prix: 13 €
  • Sortie: 7 février 2013

Cendrillon, un album pour adultes qui revisite le conte

cendrillon

L’album Cendrillon de l’italien Trif est une adaptation pour adulte du fameux conte, assez loin de celui de Charles Perrault.
Tout le monde conserve de Cendrillon le souvenir de celle qui parle aux souris et chante avec les oiseaux. En fait, l’histoire de Cendrillon est triste et noire: torturée par sa marâtre sadique, fouettée par ses affreuses demi-sœurs, violée par les domestiques de la maison, sa bonne fée n’était qu’une nymphomane sans pudeur et le prince charmant qu’un Casanova décadent. Il vous faudra oublier les bals au clair de lune et les pantoufles de verre, dans cette histoire de Trif.

  • Cendrillon (pour adultes)
  • Auteur: Trif
  • Editeur: Tabou BD
  • Prix: 15 €
  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • Digg
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
Cette entrée a été publiée dans Adulte, Aventure, Dans les bacs, Grands classiques, Histoire, Humour, Jeunesse, Manga, Roman graphique, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à La sélection de la semaine : Adam et Elle, City Hall 3, Alix, Coco Chanel, Blake et Mortimer, Hyponcondrie(s) et Cendrillon

  1. Ping : La sélection de la semaine : Dame un beso, Le constat, Zombie walk, Private Liberty, Détectives, Omaha Beach, Panthers in the hole, Les rois de la récré, Empreintes, Entre ciel et terre, Rayons pour Sidar, Alix : Britannia, Quebec land, Emblem of Roto

  2. Ping : La sélection de la semaine : Dame un beso, Le constat, Zombie walk, Private Liberty, Détectives, Omaha Beach, Panthers in the hole, Les rois de la récré, Empreintes, Entre ciel et terre, Rayons pour Sidar, Alix : Britannia, Quebec land, Emblem of Roto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>