Et si on votait Georges?



On n’est jamais si bien servi que par soi-même… Le fameux proverbe vaut en politique comme ailleurs.

Prenez Georges, un Monsieur-tout-le-monde qui décide un jour de se présenter à l’élection présidentielle.  Un Français moyen en somme que rien ne disposait à ce type d’aventure…

Georges le candidat, c’est aussi le titre de cette BD atypique en ce printemps où fleurissent des albums de facture plus classique liés à la présidentielle et à ses candidats vedettes.

Georges n’a pour lui que sa bonne foi et son bon sens. Un jour, pour sortir des sentiers battus et battre en brèche les propos de café du commerce de ses potes et collègues de travail, il lui vient l’envie de créer « Le Parti d’être heureux ».

Sur sa bonne mine, l’air de rien, il va proposer de vraies solutions pour endiguer la pollution, réduire la dette, diminuer le chômage, éradiquer les paradis fiscaux.

Bien documenté

Faux gentil, Georges s’avère au fil des pages un fin politique. Au début, on le voit se lancer dans l’arène et construire un programme « au feeling » puis progressivement structurer sa réflexion.

Intercalés avec les dessins, des graphiques et des petits schémas expliquent par exemple le mécanisme de la dette et comment la banque centrale européenne ne peut prêter directement aux états sans passer par les banques privées, comment aussi un kilo de pommes acheté 0, 20 € aux paysans se retrouve vendu 1, 78 € par la grande distribution, pourquoi enfin nous vivons tous plus ou moins sous la coupe des marchés financiers…

Les raisonnements de Georges le candidat pourront paraître démagos, idéalistes. A d’autres peut-être, ils paraîtriont pertinents. A travers ces 48 pages, l’auteur et dessinateur, Georges Abolin, ancien animateur des studios Disney et collaborateur à Titeuf le film a aussi fait oeuvre de pédagogie.

Au bout du compte, à la lecture de cet album précis et agréable, on se dit aussi qu’il aurait peut-être fallu ajouter Georges à la liste des dix « vrais  » candidats…

  • Georges, le candidat
  • Scénario et dessin: Georges Abolin.
  • Couleur: BAB.
  • Editeur: 12 bis.
  • Prix public: 10, 90 €.
  • Sortie: le 6 mars 2012.

Suivez l’actualité des Présidentielles 2012 sur le blog de la rédaction de la Nouvelle République.

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • Digg
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
Cette entrée a été publiée dans Dans les bacs, Politique, Presidentielles 2012, avec comme mot(s)-clef(s) , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>