Flux pour
Articles
Commentaires


Le festival Emergences, coproduit par Jazz à Tours et le Petit Faucheux, déroulera sa prochaine édition du 10 au 18 novembre 2016 à Tours et dans les environs.

affiche-emergences

Surprise : ce festival, dont l’objectif est de faire découvrir au plus grand nombre toutes les facettes du jazz d’aujourd’hui, va s’ouvrir le 10 novembre avec une quasi-légende du jazz, sur un répertoire officiellement destiné « aux vieux bonhommes »…

« Imprévisible Scofield. Le message est vite compris, et il se répète à longueur de carrière. Le guitariste et compositeur est rarement là où l’on pourrait l’attendre » écrivais-je sur ce blog en 2009 (le temps passe !) lors d’une chronique collective du Z Band consacrée aux guitaristes.

Quel meilleur choix effectivement pour illustrer cette musique multiforme et évolutive qu’on appelle « jazz » que John Scofield, guitariste rock autodidacte fan de Jimi Hendrix,  propulsé dans la sphère jazz-rock par Miles Davis, capable d’un détour par le swing le plus classique avant de rivaliser de groove funky avec Martin, Medeski & Wood ?

D’autant que Captain Sco, 65 bougies à la fin de l’année, revient sur scène et sur CD (*) avec une autre couleur sur sa palette musicale : celle de la country et des chansons traditionnelles américaines, revues à la sauce de sa guitare acoustique dans un quartet « all stars ». Avec Larry Golding (orgue Hammond, piano), Steve Swallow (basse) et Bill Stewart (batterie), cette « Country for old men » devrait réjouir tout autant les jeunes femmes que les vieux bonhommes !

Image de prévisualisation YouTube

 

>>> Le site du festival Emergences, avec toute la prog, où il y a de quoi passer d’autres belles soirées. Par exemple le 17 novembre avec le quartet du tromboniste Samuel Blaser

(*) Qui vient d’être « ELU » Citizen Jazz : chronique ici

Marqueurs:, , ,



Jazz à Tours est une association, mais aussi une école de jazz et autres musiques actuelles, et encore un  vivier de talents et de formations enthousiasmantes en tous genres.

A Vendôme, le bien inspiré Frédéric Maurin, directeur de l’Hectare, a su trouver là matière à proposer au public de nouvelles et belles choses pour ses oreilles, tout en contribuant à l’émergence de ces musiciens professionnels en devenir.

jazzatourslogo

Le partenariat, également tissé avec Le Petit Faucheux, offre ce vendredi 14 octobre à 20 h son huitième Jazz au forum, un moment de musique en toute décontraction, dans la zone « buvette » du théâtre du Minotaure, avec deux groupes au menu (en sus des assiettes à déguster avec un gouleyant pineau d’Aunis du Vendômois).

Tinkty Boom, jeune trio tourangeau, ouvrira la soirée avec un jazz inspiré de Lester Young et du swing des années 30 et 40.

La seconde partie sera dédiée à des variations jazz sur un répertoire judicieusement choisi de chansons, de Cole Porter à Sting en passant par Gainsbourg et Joni Mitchell. Elle sera animée par le trio Short Songs, formé autour du célèbre contrebassiste Patrice Caratini, de la chanteuse Hildegarde Wanszlawe et du saxophoniste Rémi Sciuto.

Image de prévisualisation YouTube

Notez qu’en préambule, à 18h30, une causerie ouverte à tous librement sera animée par le dit Rémi Sciuto (un gars presque du coin puisqu’il fait, entre autres, partie de la bande du Cheptel Aleïkoum de Saint-Agil) et la directrice du Petit Faucheux Françoise Dupas, sur les tendances du jazz actuel, ses artistes et son économie.

>>> Tous les détails de la soirée sont sur le site de L’Hectare. Pour la causerie, c’est aussi sur le site.

>>> Notez aussi que Jazz à Tours dans son festival Emergences en novembre, a invité bien du beau monde dont un certain John S. guitariste de légende du légendaire Miles Davis… A mon avis, faut pas trop trainer à réserver.

 

Marqueurs:, , , , ,



A Bourges, le jazz vit grâce à une association de passionnés, dénicheurs de talents et amateurs de découvertes tous azimuts, ce que résume à merveille leur nom de baptême, emprunté à John Coltrane, « After the Crescent ».

La programmation de la saison 2016 -2017 s’annonce riche, avec pas moins de 7 rendez-vous au théâtre du palais Jacques-Coeur, dans des styles variés mais qui donnent tous envie d’aller y jeter une oreille attentive.

afterthecrescent prog

D’ailleurs, en guise d’ouverture de la saison, voilà que ce mercredi 12 octobre, on y réconcilie des instruments du jazz et de la java pour un duo inédit.

Etienne Déconfin (piano) et Marcel Loeffler (accordéon), confronteront leur passion commune pour le jazz sur les multiples touches de leurs claviers respectifs. A bretelles ou sur pied, la rencontre ne devrait manquer d’originalité ni de charme.

Si vous n’avez pas encore entendu parler d’Etienne Déconfin, c’est le moment ou jamais de découvrir les qualités de ce musicien né à Bourges, formé à l’école du classique mais tombé dans le jazz très tôt, et qui a déjà quelques belles collaborations à son actif. Par exemple avec Ari Hoenig, Gaël Horellou ou encore Lionel Belmondo, dont la fibre coltranienne n’a pas dû déplaire au jeune pianiste…

Image de prévisualisation YouTube

>>> After The Crescent a une page Facebook avec toutes les infos essentielles. Sinon, pour réserver c’est : 02 48 20 86 05/ 06 85 79 14 86 – atc.jazz@sfr.fr

 

Marqueurs:, , ,



Amis de Lorraine, d’Alsace et de toute la planète des fans de Frank Zappa, oyez, oyez !

Zappy Birthday Mister Frank, alias ZBMF, jouera dans ce grand festivâââl de jazz qu’est le Nancy Jazz Pulsations mercredi 12 octobre à 20 h 30 son excellentissime « Hommage à Zappa », imaginé, conçu et accouché à Blois, Loir-et-Cher lors d‘un mémorable dimanche après-midi à la Maison de Bégon.

Image de prévisualisation YouTube

Ce projet, porté par Vincent Milleret, batteur et prof au conservatoire de Blois et Emmanuel Eveno, guitariste et membre du groupe Tryo, tous deux raides dingues de l’Américain moustachu, est bien plus que convaincant.

La preuve ? La bande a été invitée cet été en Allemagne au Zappanale, le plus grand des festivals mondiaux consacré à Frank Zappa, et leur concert a été salué avec les honneurs. (>>> Si vous lisez l’allemand, allez par là)

Image de prévisualisation YouTube

On n’en doutait pas. ZBMF sait jouer à la perfection de la lettre et de l’esprit Zappa, avec sa propre touche d’humour et d’émotion.

Bref. Vous avez encore le temps de réserver votre place et votre billet de train ou de covoiturage pour ce concert. You need ZBMF !

ZBMF

>>> C’est là pour réserver aux NJP

>>> Là, c’est la page Fb de ZBMF avec d’autres vidéos, photos, infos…

Marqueurs:, , ,



Le festival Jazz en Touraine fête cette année sa 30e édition, à Montlouis-sur-Loire, près de Tours, depuis le 15 septembre et encore jusqu’au 25 septembre.

  • Vous ferez peut-être votre marché de soirées sympas avec la famille parmi la liste des têtes d’affiche « main stream » programmées dans la très belle salle de l’Espace Ligéria : par exemple, le beau gosse Kyle Eastwood  mardi 20 septembre pour faire rêver votre petite cousine, ou la belle Lisa Simone jeudi 22 septembre avec votre papa…

Jazzentouraine2016

  • Si vous avez envie d’un peu plus d’aventure musicale, je vous propose plutôt de vous diriger vers le Magic Mirror et son ambiance club.

Par exemple pour ce « Voyage à deux pianos » annoncé samedi 25 septembre entre Laurent de Wilde et Ray Lema.

Je ne serai pas étonnée que cette proposition émane de Laurent de Wilde, un compositeur aux vastes horizons toujours à l’affût de nouvelles expériences, du jazz électro au trio acoustique classique, en passant par le rap avec Abd Al Malik.

Après avoir tâté du duo avec un ordinateur, c’est avec Ray Lema, le plus afro-beat des Congolais de Paris au sens du groove affirmé, que L2W va dialoguer : l’échange entre ces deux grands musiciens sans frontières, ces deux infatigables curieux de la musique et des hommes, promet d’être haut en couleurs. Un CD, immortalisant cette rencontre, est attendu en octobre…

Image de prévisualisation YouTube

>>> Toute la prog’ de Jazz en Touraine est sur leur site

 

Marqueurs:, , ,



La saison 2016 – 2017 du Petit Faucheux à Tours sera placée sous le signe du claviériste belge Jozef Dumoulin, artiste associé en résidence pendant deux ans.

petit faucheux

  • Et cette saison en particulier verra la naissance d’une nouvelle formation, un quintet acoustique composé de Sylvaine Hélary (flûte) Antonin Tri-Hoang (sax alto), Bruno Chevillon (contrebasse) et Toma Gouband (batterie). Dans ce quintet, Jozef Dumoulin sera au piano. Et exclusivement au piano, après s’être largement fait connaître comme un virtuose du Fender Rhodes, aussi bien comme sideman auprès d’une pléiade de musiciens tels que Magic Malik, Mark Turner, Ellery Eskelin, qu’aux manettes de sa formation, Lidlboj. Le concert de création de ce quintet, baptisé Orca Noise Unit, le 15 décembre, ponctuera la première partie de programmation de la saison du Petit Faucheux.

 

  • C’est cependant au sein d’un autre nouveau quintet que Jozef Dumoulin débutera sa saison de concerts au Petit Faucheux le 28 septembre : Pacific, mené par le prolifique compositeur et saxophoniste Alban Darche (spécialiste des Cubes à toutes les sauces !), compte aussi dans ses rangs les excellents Geoffroy Tamisier (trompette), Samuel Blaser (trombone) et Steve Argüelles (batterie). La couleur sera celle du jazz « cool » des années soixante, l’esprit proche de Gil Evans et sa collaboration avec Miles Davis…

 

  • Une saison qui comptera aussi une soirée le 6 octobre trustée par Théo Ceccaldi et une partie de la bande du Tricollectif, pour deux projets : un duo Théo Ceccaldi (violon) Roberto Negro (piano), suivi de Freaks, la dernière création en sextet du dit violoniste, et que les oreilles curieuses ont eu l’occasion de découvrir au dernier festival Jazz à La Villette.
Image de prévisualisation YouTube

>>> Prog’ de septembre à décembre 2016 sur le site du Petit Faucheux

 

Marqueurs:, , , , ,



Rang 2 pour les Soirées Tricot du 9 au 11 septembre 2016 à Orléans !

Ce mini-festival de grands talents régionaux et associés, toutes (enfin, y a peu de filles hélas) et tous membres du so chic Tricollectif, prend possession pour la deuxième année du Théâtre d’Orléans et s’étend dans la ville.

tricot2

Au programme ? De la musique dans une Caverne, des parties de ping-pong en réalité augmentée, des concerts improvisés, une caravane à visiter, des expériences, des fulgurances, et pas mal de points à l’endroit et à l’envers.

Bref. Rien de moins que 17 concerts en trois jours (et on vous passe le lancement du 8 septembre, dans la rue, vu que c’est fini), avec une pléiade de musiciens dont vous trouverez noms et pedigrees sur le site du Tricollectif.

Parmi les propositions savamment tricotées, notez peut-être Quöölp, le quartet « Toison d’or » (Théo Ceccalci au violon, Valentin Ceccaldi au violoncelle, Christian Lillinger à la batterie, Ronny Graupe à la guitare) vendredi 9 à 21h ; ou bien Douceur de vivre, duo sur le vif (Adrien Chennebault aux percussions, John Dikeman au saxophone) dimanche 11 à 17 h ; et sûrement Neuneu, nouvelle création du Grand orchestre du Tricollectif, samedi 10 à  15h dans le cadre des Samedis du jazz.

Sans oublier tout, tout, tout le reste !

>>> Programme détaillé et réservations

Image de prévisualisation YouTube

Marqueurs:, , ,



L’orchestre national de jazz, ONJ pour les intimes, est né en 1986, sous la baguette de François Jeanneau, sur une idée de Maurice Fleuret et avec l’appui de Jack Lang, ministre de la Culture d’alors.

Trente ans plus tard, l’ONJ est toujours aussi jeune, aussi brillant, aussi inventif et novateur.

Le secret ? Un renouvellement régulier des chefs et directeurs artistiques, et des musiciens : plus de 150 ont participé à l’aventure de l’ONJ, dont beaucoup ont trouvé là le tremplin d’une belle carrière.

Un très beau (et émouvant) concert pour ces 30 ans a été réalisé le 2 septembre dernier, dans le cadre du festival Jazz à La Villette. Avec la participation de chacun des neufs chefs ayant dirigé la formation au fil des ans (dont Claude Barthélémy qui fit deux mandats non successifs !), pour des compositions jouées par l’actuel ONJ, formé par Olivier Benoit.

Concert à voir, et revoir autant qu’il sera disponible, sur Culture Box Live :


Orchestre National de Jazz – ONJ 30 ans à Jazz à La Villette

Ce qui aurait été encore mieux ? Une réédition complète de la discographie de tous les ONJ ! Elle n’existe pour l’instant qu’en version numérique…

Marqueurs:, , ,



Le festival Chinon en jazz aura lieu du 3 au 5 juin 2016. Il est organisé par le Petit Faucheux, la scène de jazz et musiques improvisées de Tours.

chinonjazz

En haut de l’affiche cette année, l’excellent saxophoniste italien Francesco Bearzatti, avec son Tinissima quartet, qui jouera le samedi soir à la collégiale Saint-Mexme.

On se souvient d’avoir vu sur la scène du Petit Faucheux le projet dédié à Malcom X, un set plein de fougue, de rage mais aussi d’humour : le dialogue entre Francesco Bearzatti et le trompettiste virtuose Giovanni Falzone valait le détour !

Cette année, le projet du Tinissima quartet rend hommage à Woodie Guthrie, auteur-compositeur folk américain, intellectuel et activiste politique défendant la classe ouvrière. Sur sa guitare, il avait écrit « Cette machine tue les facistes ». Et c’est le titre repris par Bearzatti et son quartet pour ce projet.francesco-bearzatti-couv-585

Profitez de votre venue à ce concert pour arriver plus tôt à Chinon, et profiter de toute la palette de concerts proposés par le festival, et sans modération : c’est gratuit !

>>> Programme complet de Chinon en jazz

 

Marqueurs:, ,



La 9e édition du festival Jazzin’ Cheverny aura lieu du 30 juin au 3 juillet 2016, à Cheverny (Loir-et-Cher).

Une édition largement consacrée au blues, à la soul et au funk, avec The Blues Brothers band original comme tête d’affiche principale (et inspiration visuelle !)  le samedi 2 juillet.

bandojazzin

>>> A lire : Les Blues Brothers débarquent au festival Jazzin’Cheverny 2016

Pour grand public que soit cette affiche, la programmation de Jazzin’Cheverny ne se résume pas à la nostalgie swingante de Jake et Dan. Même si on aurait tort de bouder son plaisir, d’autant que le Rémi Panossian trio, en première partie de soirée, vaut le détour à lui tout seul.

>>> A lire : Rémi Panossian trio « RP3″

Les curieux de musique ouverte et métissée seront cependant bien avisés d’étudier de près la soirée du vendredi 1er juillet. Au menu, le pianiste charismatique et compositeur sans limites Omar Sosa, qui sait comme personne mêler jazz, musiques afro-cubaines et nouveaux sons urbains.

Image de prévisualisation YouTube

 

En première partie, le coup de coeur de l’année de Jazzin’ Cheverny qui devrait en laisser plus d’un sous le charme, Mlle Ellinoa, vainqueur avec son sextet du tremplin de Jazz en baie à Granville en 2014.

Image de prévisualisation YouTube

Et je reviens plus tard, vous raconter ce qui va se tramer sur la scène de Jazzin’off, place de l’Eglise…

 

 

Marqueurs:, , , , ,

« Articles plus récents - Articles plus anciens »