11 jan 2013
Le capitaine des pieds carrés

Les recrues qu’il faut au Tours FC

Jusqu’ici, Tours n’a pas bougé une oreille sur le marché hivernal des transferts. Tout juste a-t-on pu lire dans la Nouvelle République que le club d’Indre-et-Loire cherchait à prêter certaines de ses jeunes pousses : Seguin (en même temps qui en voudrait ?), Biancardini (qui pourrait faire le bonheur d’un club de National), Boukaka (qui reste une énigme), voire Chavalerin (le joueur passe-partout qui ne va nulle part).

chavalerin donné sur le terrain

chavalerin donné sur le terrain

On ajouterait bien Erik Pacinda sur la liste, mais on le regretterait aussitôt, rapport à sa charmante épouse.

Niveau arrivées, même si les bourses tourangelles sonnent creux, nul doute que Max Marty s’est mis sur la piste de quelques bonnes affaires de dernière minute. Mais on aurait envie de dire au directeur sportif de se calmer sur les « pistes exotiques », car si Guie-Guie s’est avéré une bonne affaire (financièrement), Novak, Abuda – par le passé –, Pacinda ou Kouakou – cette saison – n’ont pour l’instant pas prouvé grand-chose.

Ce qu’il faut au TFC, c’est du solide, du briscard, voire du vicieux. Le gaucher Djellabi, sans club depuis son départ d’Angers, aurait pu faire l’affaire, mais Nantes a dégainé (le chéquier) en premier. Jean-François Rivière, délaissé par Clermont, aurait pu être un solide renfort en attaque, au moins pour six mois, mais Ajaccio a sauté sur le coup.

Nancy n’en finit plus de voulir dégager des joueurs, et dans le lot, pourquoi ne pas miser, sous forme de prêt, sur un ancien partenaire de Berenguer ?

Et puis la liste des joueurs libres en recherche d’un contrat n’en finit plus de s’allonger. Certains, qui galèrent depuis bientôt six mois, sont sans doute prêts à des sacrifices financiers pour se relancer. Jérémy Berthod se désespère de rejouer, Nicolas Gillet pourrait sans doute encore rendre des services en défense centrale, au moins en catégorie vétéran.

Mais le gros coup, ce serait de convaincre Stéphane Dalmat de sortir de sa retraite.

 

Tours ? mmmh, super stade, gros effectif, public en feu, mmmh, franchement ça me fait hésiter...

Tours ? mmmh, super stade, gros effectif, public en feu, mmmh, franchement ça me fait hésiter…

Le Jocondien, seulement 33 ans, se dit lassé du football, mais, dans de bonnes conditions, on est sûr qu’il en aurait encore un peu sous la semelle… Plus, en tout cas, que Seguin, Chavalerin ou Pacinda… CQFD



1 Comment

  • éccoeuré ,je pense que le staff vise le national cette saison ,je ne vois pas comment cette équipe peut battre dijon qui s’est vu en plus proposé Soumath ,cacérés va à Arles ,niort a enregistré une bonne recrue ,seul Sedan est encore très loin en bas mais ça ne saurait tardé que Tours les rejoigne avec laval qui devra faire l’exploit à Monaco
    je sent pas cette equipe de Tours qui n’a toujours pas compris sur ses dernier matchs que faire le jeu n’est pas marquer des buts !donc au lieu de s’amuser à porter le ballon à l’extérieur pour acculer les équipes acceuillante sur leur but ,ils ferait mieux de changer leur fusil d’épaules et jouer en contre ,hors que ce soit à domicile ou à l’extérieur cette equipe se porte vers l’avant et s’ouvre aux contres ,soit on prend des buts inévitables en mouvement ,soit un milieux ou défenseur pris de cours face à plusieurs attaquant fait une faute et la sanction est soit un pénos soit un coup franc idéalement placer
    Tours n’a pas de capitaine sur le térrain ,la débilité de mettre un jeune à diriger des vieux briscard comme Bergougnoux ou Berrenguer me fait bien marrer ,franchement c’est n’importe quoi ,si il ne veullent pas se mlaintenir qu’ils le disent de suite les dirigeants ,on perdra moins de temps



la planete foot

suivez-nous aussi sur

LES PIEDS CARRES : LE ONZE DE DEPART

Une partie de l'effectif

L'équipe des Pieds Carrés est composée d'une bande de journalistes issus du quotidien la Nouvelle République, de journalistes venus d'autres horizons et de quelques spécialistes mondialement reconnus (au moins dans leur quartier) :

Parmi les titulaires indiscutables,

Frédéric Launay

Anthony Raimbault

Jérôme Boissel

Paulin Aubard

Jean-Marc Duret

Benjamin Henry

Axel B.

Alan De Silvestri

Gaëtan Briard

Jérémy Sopalski

la maison mere

L'ACTU NATIONALE

  • L'Equipe
  • Les cahiers du football
  • SO FOOT