Liste des articles de "octobre, 2012"
29 oct 2012
Le capitaine des pieds carrés
Commentaires fermés

Ballon d’or : la liste revue et corrigée

La FIFA – France Football, complètement dégagé du truc, a fait une énorme connerie en refilant son trophée – vient de dévoiler les 23 préselectionnés pour le Ballon d’or 2013. Le nom du vainqueur sera révélé le 7 janvier prochain. Pour vous aider, vous aussi, à faire votre choix, on vous propose la liste officielle revue et corrigée à grands coups de mauvaise foi.

 

ARGARG

Sergio AGUERO

El Kun déjà le surnom, c’est pas possible, pourquoi pas El Con, tant qu’on y est, c’est la gâchette la plus efficace de Manchester City, champion de Premier League 2012, avec 23 buts – soit 9 de plus qu’Edin Dzeko grosse concurrence, en effet, deuxième meilleur buteur des Citizens -, le plus précieux étant, bien évidemment, celui de la 94ème minute entre City et Queens Park Rangers, le 3:2 du sacre. Le gendre de Diego Maradona walk the line a été prépondérant dans la dernière ligne droite pour le titre, avec sept buts et trois passes décisives au cours des huit derniers matches. Handicapé par une blessure en août, il tarde à retrouver un tel rendement Beau-papa a dû couper l’approvisionnement depuis le début de la saison.
Sergio AGUERO
  • ESPESP

    XABI ALONSO

    Le milieu de terrain basque est l’un des piliers du Real Madrid l’autre pilier c’est le fric, hein et de la sélection espagnole, pour ne pas dire un élément indispensable à la bonne marche des deux équipes. C’est souvent lui qui donne le tempo et un sacré nombre de taquets, remet de l’ordre et rameute les troupes. Il sait aussi se montrer décisif, comme en quart de finale de l’UEFA EURO 2012 où il inscrivit les deux buts de la victoire contre la France, le jour de sa 100ème sélection. Imperturbable dans les tâches défensives les taquets, donc , il brille par la qualité de ses passes longues, la précision de ses coups de pied arrêtés et l’intelligence de son jeu.


20 oct 2012
Le capitaine des pieds carrés

La douceur du samedi matin : retour à l’envoyeur

Quand tu marques un but, t’as forcement un peu tendance à chambrer, à venir fêter ça avec tes coéquipiers, eh, y’a but, quoi.  Bah ouais mec, mais t’es gardien…

Image de prévisualisation YouTube


18 oct 2012
Le capitaine des pieds carrés

Pourquoi Yann Mvila aurait mieux fait de sortir le dimanche soir

Yann M’vila est un jeune de son temps, normal quoi, tranquille. Il aime sortir entre potes le samedi soir. Du coup, après avoir surclassé… 1-0 la Norvège le vendredi, il a proposé le lendemain à ses 4 de ses coéquipiers, tout aussi « jeunes normaux de leur temps » – bon, normaux, mais qui peuvent quand même s’offrir un taxi pour aller du Havre à Paris, heind’aller se délasser dans un club situé près des Champs-Elysées.

Et comme notre ami Yann est un « jeune normal de son temps », bah, il l’a raconté à tout le monde sur Facebook, malin, quoi… Ce qui lui attire quelques soucis dans la presse aujourd’hui…

Bon , Yann, t’as pas assuré : cramer ta préparation d’avant le match retour, passe encore, mais fallait la jouer discrète, et y aller le dimanche, au Crystal, car là-bas,  le site officiel de la boite nous informe que, tous les dimanches, « ce qui se passe au Crystal reste au Crystal ». Pas le samedi, apparemment…

 

 



11 oct 2012
Le capitaine des pieds carrés

Vis ma vie de joueur UFOLEP : épisode 1

Jerem’ a la bonne trentaine (du moins c’est ce qu’il aime dire, alors qu’il est bien plus près de 40), a toujours joué au foot – et même à un bon niveau étant jeune –, et il sévit désormais en UFOLEP, championnat mêlant équipes plus ou moins corpos, émanations loisirs de clubs FFF et formations de copains. Ca joue à 7, ça tacle, ça gagne et souvent, ça perd. Chronique du football d’en bas.

EPISODE 1 : les origines du mal

Tu as 20 ans, tu as la grosse niaque, et te fader 100 bornes un dimanche pour le match au sommet de la poule B de Promotion d’Honneur ne te fais pas peur. Y compris si tu es sorti la veille au soir et qu’au coup d’envoi, il te faudrait bien une dizaine d’éthylotests pour absorber les quantités d’alcool encore présent dans ton sang. Bref, tu es jeune et que tu crois que le foot, contrairement à l’amour (qui est censé durer 3 ans, au meilleur des cas), est éternel.

Mais tu te goures. Car un jour, on vieillit tous. Certains remplacent leurs cheveux par des kilos supplémentaires, d’autres montent une petite enteprise familiale, tandis que les derniers continuent à sortir toujours autant, mais se réveillent avec une barre à mine au beau milieu de front, totem venant confirmer que, oui, c’est bien vrai, plus tu vieillis, moins tu tiens.

« J’ai vu jouer Christian Perez, moi ! »

Et le foot ? Bah, oui, t’aimes toujours autant, mais tes genoux – surtout le droit –, un peu moins. Et puis plus question de niquer tout ton dimanche pour le fameux match au sommet, parce que maintenant, y’a le barbecue à préparer, les devoirs à superviser ou le jardin à entretenir (si on t’avait que les lauriers poussaient autant, c’est sûr, t’aurais planté un joli mur de briques…). Désormais tu as des RESPONSABILITES, et peut-être aussi autre chose à faire de ta vie.

Alors oui, tu as pensé à signer en vétéran, le vendredi soir. Mais bon, signer vétéran, c’est, de fait, renoncer. Et comme t’es toujours persuadé (dans ta tête, hein, parce que dans ton bide, c’est plus compliqué)  d’avoir au moins des jambes de 25 ans – « c’est pas un p’tit con qui va me la faire à l’envers, j’ai vu jouer Christian Perez, moi ! » – tu veux rester dans une « vraie » catégorie.

Et là, un collègue t’a parlé du championnat UFOLEP de l’Indre-et-Loire. Bon, au début, t’as juste retenu que c’était le DIMANCHE MATIN !!!! Genre, tu t’es couché à 4 du mat’, après 4 bouteilles de vin… à 4 et 4 tequilas dans le gosier (une soirée 444), et faudrait se relever à 9h ? Pour aller c.o.u.r.i.r ?! Plutôt mourir. Mais c’est bien la mort qui attend ta – modeste – carrière de footballeur si tu ne saisis pas cette opportunité.

Alors, voilà, sur un malentendu, tu te retrouves, dans les brumes d’un dimanche matin d’octobre, à l’arrière d’une vielle Laguna, serré contre un quinqua bedonnant mais sympathique, et un jeune un peu chelou entièrement looké OM, direction Sonzay (putain mais c’est où ça ?). Ta vie de joueur UFOLEP vient de débuter…

(A suivre)



5 oct 2012
Le capitaine des pieds carrés
Commentaires fermés

OM – PSG : un classique de la mauvaise foi et des jeux de mots tout pourris

Paris va perdre parce que :

> Jérémy Menez a perdu son Mojo en se rasant la belette qu’il avait élévé et nourri pendant des semaines sur sa tête.

> Zlatan ne joue qu’à un seul poste de l’équipe.

> Flément va jouer les fantômes sur le terrain.

> Maxwell est rincé, voire moulu.

> Mamadou Sakho fait la gueule depuis qu’il sait que Thiago Silva ne peut pas le blairer.

> Pastore ne pourra pas jouer, retenu à l’Institoute.

Paris est contraint d'aligner ses moins de 15....

> Verratti va faire une violente crise d’acné pré-pubère.

Lire la suite »





la planete foot

suivez-nous aussi sur

LES PIEDS CARRES : LE ONZE DE DEPART

Une partie de l'effectif

L'équipe des Pieds Carrés est composée d'une bande de journalistes issus du quotidien la Nouvelle République, de journalistes venus d'autres horizons et de quelques spécialistes mondialement reconnus (au moins dans leur quartier) :

Parmi les titulaires indiscutables,

Frédéric Launay

Anthony Raimbault

Jérôme Boissel

Paulin Aubard

Jean-Marc Duret

Benjamin Henry

Axel B.

Alan De Silvestri

Gaëtan Briard

Jérémy Sopalski

la maison mere

L'ACTU NATIONALE

  • L'Equipe
  • Les cahiers du football
  • SO FOOT