19 déc 2011
Le libero des pieds carrés
Commentaires fermés

Le Top 11 improbable (5) : la magie des Noël du ballon rond

 Tous les magazines, tous les blogs, tous les supporters, tous les anciens joueurs… ont leur onze de rêve rien qu’à eux. Aux Pieds Carrés aussi, on tombe dans l’effet de mode. Mais au lieu de vous proposer un onze de l’année, on a laissé parler notre âme d’enfant avec cette sélection de Noël.

Et comme la période de Noël est toujours propice aux belles histoires et aux miracles, on vous a choisi des footeux plus ou moins has-been, sur le retour ou à la retraite. Et surtout, on vous a concocté un schéma tactique audacieux en 3-4-3 avec une défense en bois, des milieux de rêve et des attaquants de seconde zone : parce qu’on en encaisse ou qu’on en marque, on veut avant tout vous régaler de buts !

1. Paul-Noël Ettori. A 21 ans, ce jeune gardien est sans club. L’aventure nîmoise s’est achevée cet été sur un échec. Alors, on voulait lui donner un coup de pouce en le remettant dans la lumière. Après tout, le garçon n’est pas contre un coup de piston. On ne remet pas en cause ses qualités, mais s’il est passé par le centre de formation de Monaco, son paternel Jean-Luc n’y est certainement pas étranger. Alors, une paire de gants et un contrat pro au pied du sapin ? En attendant, il s’entretient au sein de notre « Christmas Team ».

Paul-Noël Ettori : et s'il se laissait pousser la moustache ?

 2. Jean-J(N)oël Perrier Doumbé. Là aussi, un petit coup de pouce des Pieds Carrés. Notre générosité nous perdra ! C’est d’ailleurs simplement pour cela qu’on a osé un peu modifier son prénom. Mais que voulez-vous, Jean-J(N)oël est un défenseur qui nous fait rêver… Rugueux, maladroit, lent, pas technique pour un sou et qui vadrouille de club en club : toutes les qualités requises en somme. Heureusement, la magie de Jean-J(N)oël agit parfois et cela donne ça (commenté par Noël Tosi, cela ne s’invente pas !) :

Image de prévisualisation YouTube

3. Jean-Paul Noël. A 54 ans, ce pur défenseur va nous apporter toute son expérience. Passé par l’école Guy Roux, le garçon est un dur, un vrai. Les cheveux longs, le short court, il saura nous mettre quelques bons coups de crampons bien sentis. Du 18 millimètres. De toute façon, les moulés, il ne connaît pas. Même sur synthétique.

Jean-Paul Noël : entre Maryan Szeja et Olivier Borel... Mais si le troisième debout en partant de la gauche.

 4. Henri Noël. A 74 ans, il sera le doyen de notre onze de départ. De l’expérience, des anecdotes à raconter avec un petit accent chantant du Sud durant les déplacements en bus… Il sera notre joueur à tout faire. En plus, il maîtrise le poste de défenseur latéral mais aussi d’axial. Parfait pour compléter notre défense à trois.

Henri Noël sous le maillot nîmois (3e en partant de la droite)

 5. Chris(tmas) Waddle. C’est notre caution « magie de Noël« . Génial, mal coiffé et un brin fêtard… En plus, il pourra pousser la chansonette dans le vestiaire.

Waddle : t'as le look ou tu l'as pas...

6. Jean-Noël Huck. Ou l’incroyable Monsieur Huck… Joueur exemplaire, il s’intégrera parfaitement à notre milieu de terrain très technique. En plus le rouge lui va bien…

L'incroyable Monsieur Huck en habit de Noël

7. Jésus Navas. Il sera notre champion du monde, la petite perle espagnol de notre équipe de la Nativité

Image de prévisualisation YouTube

Bon, le phénomène espagnol n’aime pas être éloigné de sa maman. Cela tombe bien, grâce à nos rennes magiques, il pourra rentrer auprès de sa maman dès le coup de sifflet final. On compte sur lui pour « crucifier » les gardiens adverses !

8. Mathieu Valbuena. Là, on vous voit venir : quel est le rapport entre Noël et Valbuena ? Pas de référence à Jésus… Pas de Noël, de Jean-Noël, de Nicolas, de Santa-Claus dans son patronyme… Oui mais le barbu du Pôle Nord a toujours une armée de lutins avec lui ! Alors, parmi les petits joueurs, on a choisi le « passe-partout » marseillais sur sa forme du moment.

Il est tout petit, non ?

9. Fabrice Noël. La Chine est en vogue actuellement… On ne résiste décidément pas au mode. Mais vous commencer à nous connaître : on ne fait pas dans le clinquant, mais dans la lose. Alors, si on prend bien la direction de Shangaï, on ne se tourner pas vers le Shangaï Shenua mais vers le Shangaï East Asia, club de D2 où évolue notre attaquant haïtien préféré.

Son histoire personnelle a tout pour faire un conte de Noël à la sauce hollywoodienne. Imaginez un peu, en 2002, le garçon a perdu deux de ses frères. Assassinés par des supporters d’un club haïtien que Fabrice refusait de rejoindre… Depuis, ce buteur a fui sa terre natale, vadrouillant des Etats-Unis à Porto-Rico pour finalement atterir sur les terrains de foot de l’Empire du milieu. Une happy end en 2012 ? Nous, on le voit bien accéder à la D1 chinoise et devancer Nicolas Anelka dans le coeur des Chinoises. Cette sélection dans l’équipe de Noël devrait en tout cas le booster !

10. Saint-Nicolas Ouédec. Noël est propice aux belles histoires racontées au coin du feu… Celle de « Saint-Nicolas » est aussi belle qu’atypique. Il nous a fait rêver lorsqu’il portait le maillot du FC Nantes, lorsqu’il était servi par N’Doram, Pedros, Loko… Il ne dépareillera donc pas dans notre onze de Noël.

Image de prévisualisation YouTube

Et puis, lui aussi, à terminer sa carrière en Chine ! Un précurseur, on vous dit…

Image de prévisualisation YouTube

11. Roque Santa Claus Cruz. Il sera notre « beau gosse« . Mais désolé Mesdames, le buteur paraguayen, quasi-sosie de Paul Belmondo, est marié à Giselle Estefania Tavarelli

Roque, le beau gosse

Le banc de touche

« Noël » Pamarot. Vu l’âge moyen de notre défense, le grand Noé(l) ne sera pas de trop.

Mario Balottelli. Il faudra bien un âne dans la crèche pour tenir au chaud Jésus… Et puis, le garçon est un expert en pyrotechnie… Parfait pour les soirs de fête.

Image de prévisualisation YouTube

Santa-Klaas-Jan Huntelaar et Santa-Klaus Allofs . Les deux cousins répondront présents lorsqu’il s’agira d’aller au mastic face aux défenses regroupées.

Grégory Christ. Sa carrière en dit long sur son sens du devoir et sur son abnégation. Depuis le temps qu’il porte sa croix, il méritait bien une petite sélection en guise de récompense.

L’entraîneur

Noël Tosi. Forcément, il n’y a que lui qui peut prendre en mains les « rennes » du Noël FC. Sa gouaille et son expérience de la lose seront indispensable pour réussir à nous faire rêver avec une telle bande de bras cassés et de fadas.

Quand Noël prend les rennes (c’est le titre de la vidéo !) :

Image de prévisualisation YouTube.

Le président

 Noël Le Graët. Il a fait de l’EA Guingamp un petite PME qui tient la route. A la tête de la FFF, il est confronté à des dossiers compliqués. Parfait pour mettre un peu de sérieux dans notre équipe.

Le stade

Notre sélection posera ses valises à Alta, l’un des stades les plus proches du Pôle Nord.

Le mercato à venir

La rumeur les annonce avec insistance comme étant les prochains joueurs du Noël FC. De la même façon que David Beckam aurait été vu à Paris, des sources bien informées les annoncent comme étant déjà en chemin : Mario MelchiorBaltazar Maria de Morais Junior dit »Baltazar » et Eduardo Cesar Daud Gaspar dit « Edu« . Ils devraient arriver le 6 janvier, peu de temps après l’ouverture du mercato hivernal.



Comments are closed.



la planete foot

suivez-nous aussi sur

LES PIEDS CARRES : LE ONZE DE DEPART

Une partie de l'effectif

L'équipe des Pieds Carrés est composée d'une bande de journalistes issus du quotidien la Nouvelle République, de journalistes venus d'autres horizons et de quelques spécialistes mondialement reconnus (au moins dans leur quartier) :

Parmi les titulaires indiscutables,

Frédéric Launay

Anthony Raimbault

Jérôme Boissel

Paulin Aubard

Jean-Marc Duret

Benjamin Henry

Axel B.

Alan De Silvestri

Gaëtan Briard

Jérémy Sopalski

la maison mere

L'ACTU NATIONALE

  • L'Equipe
  • Les cahiers du football
  • SO FOOT