9 sept 2013
Le capitaine des pieds carrés
Commentaires fermés

Bodmer va débarquer en équipe de France. Si, Si !

 

Bodmer un poing c'est toi

Bodmer un poing c’est toi

Mathieu Bodmer s’apprête à rejoindre Nice où il devrait, selon les souhaits de son entraîneur Claude Puel, évoluer en défense centrale. Un changement de club, et surtout de poste, qui devrait lui ouvrir, enfin, les portes de l’équipe de France. Vous n’y croyez pas : on vous le démontre.

1) On n’aime pas avoir tort

Quand Bodmer débarque à Lyon, en 2007, il est précédé d’une réputation flatteuse de milieu de terrain, dues à de solides prestations accomplies sous le maillot lillois.

Mais, aux Pieds Carrés, on l’affirme alors : « Bodmer sera dans les deux ans en équipe de France, au poste de défenseur central. c’est le nouveau Laurent Blanc ». Bon, deux ans plus tard, Bodmer est surtout le nouvel homme fort du … banc lyonnais, et sa flatteuse réputation s’est évaporée comme un centre de Bacary Sagna : droit dans les tribunes. Et au PSG, il a même carrément disparu de la circulation, malgré une très bonne technique du port du bonnet :

Image de prévisualisation YouTube

Aujourd’hui, notre revanche d’analyste a sonné.

2) il a la lenteur adéquate

Bodmer, c’est pas Usain Bolt, pas plus Jimmy Vicaut, ni même Gilles Quénéhervé… Non, les spécialistes de la lenteur footballistique verrait plus en lui un Per Mertesacker, voire même, pour les connaisseurs, un Zoran Vulic sans moustache.

Ca tombe bien, en France, on a plein d’athlètes de la défense, qui cavalent et taclent à qui mieux mieux, mais dès qu’il s’agit d’assurer une relance, y’a plus personne (cf Adil Rami).

Une paire Koscielny – Bodmer aurait, dans cet esprit là, carrément de la gueule.

3) jeu de tête, technique de velours

Jouer derrière nécessite évidemment un bon jeu aérien, mais aussi une maîtrise technique confirmée, afin de réceptionner les scuds en retrait d’un Sissoko ou d’un Guilavogui. Bodmer allie les deux et sera même capable, le cas échéant, d’amener du surnombre dans l’entre jeu. Et c’est pas Mamdaou Sakho qui peut en dire autant…

Bilan

Une fois qu’Eric Abidal aura pris sa retraite internationale – après le Mondial 2014, ou dès les barrages… –, la place de n°5 sera libre. Et à moins d’une naturalisation de Renato Civelli, ce sera « l’heure Bodmer ».

 



Comments are closed.



la planete foot

suivez-nous aussi sur

LES PIEDS CARRES : LE ONZE DE DEPART

Une partie de l'effectif

L'équipe des Pieds Carrés est composée d'une bande de journalistes issus du quotidien la Nouvelle République, de journalistes venus d'autres horizons et de quelques spécialistes mondialement reconnus (au moins dans leur quartier) :

Parmi les titulaires indiscutables,

Frédéric Launay

Anthony Raimbault

Jérôme Boissel

Paulin Aubard

Jean-Marc Duret

Benjamin Henry

Axel B.

Alan De Silvestri

Gaëtan Briard

Jérémy Sopalski

la maison mere

L'ACTU NATIONALE

  • L'Equipe
  • Les cahiers du football
  • SO FOOT