4 nov 2011
Le libero des pieds carrés
Commentaires fermés

C.L.I.P.S. : Ruud Gullit

Des Crampons, de la Lose, des Idoles (ou pas), des Perles et du Son (pas toujours bon)… C’est C.L.I.P.S. ! Chaque semaine, les Pieds Carrés vous sélectionnent un clip incontournable dans lequel apparaît un footeux. Ouaich Gros ! Représente !

On vous voit venir, le sourire en berne… Un peu chafouin… C’est la semaine de la Toussaint, il ne fait pas beau, ça caille même sa race… Et puis, vous vous inquiétez toujours pour l’ami Tony (oui, vous les fans de bonne zic, le sort de « Toto la banane« , ou »Nyny les belles tiags » ne vous laissent pas indifférents ; ne le niez pas !)…

Alors, aujourd’hui, pour vous changer les idées on vous offre un petit voyage au soleil : grimpez dans la DeLorean-DMC12, on vous envoie dans les années 80 avec du reggae dans les oreilles !

Image de prévisualisation YouTube

Aujourd’hui : Ruud Gullit

Oui, vous avez bien reconnu l’excellent Ruud Gullit, dreads et moustache au vent aux côté du groupe hollandais Revelation Time. Cette chanson date de 1988 et a longtemps figuré à la 3e place du Top 40 néerlandais !

Et franchement, on ne veut pas jouer aux vieux cons, mais cette apparition vaut bien trois coups de chapeau :

  • Ruud Gullit chante et c’est déjà beaucoup comparé aux footeux/rapeurs du moment qui se contentent de hocher de la tête en remuant des doigts. N’est-ce pas M’Vila, Nasri et Niang qui diront le contraire ?
  • Ruud Gullit nous offre une chanson plutôt sympa. Faut aimer le reggae mais c’est quand même mieux que la soupe servie par certains footeux.
  • Ruud Gullit participe à une chanson engagée. Bon ok, ça vaut ce que ça vaut mais au moins, South-Africa dénonce l’apartheid, le système de ségrégation qui a régné en Afrique-du-Sud jusqu’en 1991. Et, franchement, rien que pour ça, on excuse la première tentative musicale de Ruud Gullit en 1984 : « Not the dancing kind ».

Bref, comparé à bien d’autres footeux, Ruud Gullit n’est pas complètement ridicule en studio d’enregistrement. Pas surprenant non plus quand on se souvient du joueur qu’il a été (on a dit le joueur, pas l’entraîneur qu’il est devenu !).

D’ailleurs, pour vous régaler, voici un montage vidéo, version VO et centré sur son début de carrière sous le maillot de Feyenoord Rotterdam et du PSV Eindhoven :

Image de prévisualisation YouTube

Un autre montage qui correspond aux années italiennes, au Milan AC notamment :

Image de prévisualisation YouTube

Et enfin, pour les fans de Ruud ou pour les plus jeunes qui voudraient le découvrir, voici un documentaire diffusé sur Sky Sports en deux parties et en anglais (si vous avez le temps, ça vaut le coup, car on y croise aussi Van Basten et d’autres…) :

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

L’analyse des Pieds Carrés

Alors pourquoi retrouve-t-on Ruud Gullit au micro ? Nos explications farfelues… ou pas !

  • Parce que Ruud Gullit est un vrai militant anti-apartheid. Si, si ! D’ailleurs, en 1987, alors qu’il vient d’être sacré Ballon d’or, le Hollandais a dédié ce prix à Nelson Mandela, leader de l’ANC alors emprisonné dans les geôles du pouvoir ségrégationniste sud-africain.
  • Parce que Ruud Gullit a des dreads… donc il chante forcément du reggae ! Non, on n’est pas dans le cliché ! Pourquoi dites vous ça ?
  • Parce que Ruud, le milieu créateur du Milan AC, ce joueur fin, excellent technicien, adore faire tourner… Et, à bien y regarder le clip South-Africa, on a l’impression qu’il n’y a pas que le ballon qui a tourné ! Cliché ? Oui mais l’ami Ruud ne cache pas non plus qu’il adore les barrettes de « chocolat ». La preuve :
Image de prévisualisation YouTube
  • Parce que Ruud espérait bien que cette chanson allait faire un carton pour pouvoir se payer une autre voiture que ça…
Image de prévisualisation YouTube
  • Parce que Ruud espérait bien que cette chanson allait faire un carton (déjà dit ? Attendez la fin !) pour pouvoir payer ses pensions alimentaires ! Marié avec Estelle Cruyff (la nièce de qui vous savez) depuis 2000, il avait déjà eu deux femmes auparavant : Yvonne de Vries et Cristina Pensa.
  • Parce que Ruud est définitivement un homme engagé ! La preuve, il est allé entraîné le Terek Grozny de janvier à juin 2011, vous savez le club dirigé par le président Kadyrov, un type honnête ! Juste pour aller donner de la joie au peuple tchétchène martyrisé par une guerre terrible… « J’ai envie de croire que je peux apporter un peu de bonheur au peuple tchétchène grâce au football », avait-il ainsi déclaré dans les colonnes du Sovetsky Sport. Avant d’ajouter : « Mais je ne nie pas non plus que je touche beaucoup d’argent en étant entraîneur du Terek… » Patatra ! On avait failli y croire !
  • Parce que Ruud Gullit est un fan absolu de Revelation Time. Un amour réciproque puisque le groupe hollandais avaient consacré une chanson au capitaine de la sélection orange, « Captain dread ». Un tel hommage valait bien un petit rapprochement :
Image de prévisualisation YouTube
  • Parce qu’on vient de loin, comme dirait Tété.


Comments are closed.



la planete foot

suivez-nous aussi sur

LES PIEDS CARRES : LE ONZE DE DEPART

Une partie de l'effectif

L'équipe des Pieds Carrés est composée d'une bande de journalistes issus du quotidien la Nouvelle République, de journalistes venus d'autres horizons et de quelques spécialistes mondialement reconnus (au moins dans leur quartier) :

Parmi les titulaires indiscutables,

Pierre-Yves Croix

Frédéric Launay

Olivier Pirot

Paulin Aubard

Sylvain Taillandier

la maison mere

L'ACTU NATIONALE

  • L'Equipe
  • Les cahiers du football
  • SO FOOT