21 fév 2013
Le capitaine des pieds carrés
Commentaires fermés

OM – PSG : clasico ou arnaco ?

Bon, déjà, faudrait vraiment arrêter avec ce terme de Clasico. « El clasico », seul et unique, c’est le duel entre Barça et Real, une rivalité née au début du… 20e siècle, renforcée durant les années noires de la dictature franquiste – le Real représentant l’Etat, le Barça la résistance, pour simplifier – et alimentée par la farouche volonté d’autonomie (voire d’indépendance) des Catalans vis à vis de l’Espagne.

Bref , y’a un peu plus de vécu que l’opposition entre Marseille et un PSG né seulement en 1970.

des tacles et des maillots moches, bref de la Ligue 1

des tacles et des maillots moches, bref de la Ligue 1

Et puis pourquoi ne pas s’en tenir à un terme français, genre « le classique » du championnat ? Parce que Clasico, ça claque ? Ouais, ben quand on t’ajoute par là dessus « l’Olympico » (OL – OM), voire le Breizhico (Lorient – Rennes, si, si, Canal + l’a fait !) ou le Corsico (Bastia – Ajaccio), ça devient carrément ridicule.

Et encore, on vous passe le Synthetico (Lorient – Nancy) ou le Gourcuffico (Lorient – Lyon). A ce compte-là, le jour ou une deuxième équipe naitra à Nancy, on pourra carrément se faire plaisir avec le Marcelpico.

Non, Clasico ou pas, la Ligue 1 n’est pas exotique, et non, Troyes et Reims ne sonneront jamais comme River Plate ou Boca Juniors (même si Fauvergue à des airs de Trezeguet, euh, en fait, non, hein).

Un coup marketing signé Tapie et Canal

Et puis la rivalité Marseille – Paris n’est finalement qu’un coup marketing. Bon, bien sûr, dans le Sud, on n’a jamais beaucoup aimé les Parisiens – têtes de chiens. Et du côté de la capitale, on ne se prive pas de moquer les Provinciaux et leur accent chantant.

Mais si Canal + et Bernard Tapie, alors à la tête des deux rivaux, ne s’étaient pas arrangé pour faire monter la bouillabaisse (plus de téléspectateurs, plus de fric), jamais Patrick Colleter et Eric Di Meco n’auraient vraiment fait carrière (ce qui, reconnaissons-le, aurait été sacrément dommage) :

Image de prévisualisation YouTube

Désormais, le mal est fait et les supporters des deux camps ont intégré cette détestation mutuelle, même si les joueurs, eux, ont de plus en plus tendance à lever le pied (Llacer, reviens, ils sont devenus fous !).

Et puis tant que Canal continuera à nous faire des bandes annonces genre, ce match, c’est la finale de la Coupe du Monde et l’ultime épisode de Lost réunis, le « clasico » aura de beaux jours devant lui.

http://www.dailymotion.com/video/x2w9eu

Même si Kaboré au marquage de Zlatan, bon, bah, ça nivelle un peu le truc…

 

 

 



Comments are closed.



la planete foot

suivez-nous aussi sur

LES PIEDS CARRES : LE ONZE DE DEPART

Une partie de l'effectif

L'équipe des Pieds Carrés est composée d'une bande de journalistes issus du quotidien la Nouvelle République, de journalistes venus d'autres horizons et de quelques spécialistes mondialement reconnus (au moins dans leur quartier) :

Parmi les titulaires indiscutables,

Frédéric Launay

Anthony Raimbault

Jérôme Boissel

Paulin Aubard

Jean-Marc Duret

Benjamin Henry

Axel B.

Alan De Silvestri

Gaëtan Briard

Jérémy Sopalski

la maison mere

L'ACTU NATIONALE

  • L'Equipe
  • Les cahiers du football
  • SO FOOT