20 fév 2015
Le libero des pieds carrés
Commentaires fermés

Tours et Châteauroux relégués… sur Football Manager !

L2 Tours Chateauroux

30e journée : Tours – Châteauroux 2-2, avec un but signé Delort

Arrêtez de vous ronger les ongles chaque vendredi soir, ça ne changera pas la fin de l’histoire. Alea jacta est, comme dirait Jules. Les Pieds Carrés vous révèlent en exclu mondiale et de l’Univers le classement final de Ligue 2. 

Une prédiction en béton armée (sans boule de cristal, ni vendeur de calendriers Maya), puisque nous avons invoqué la science et la toute puissance de l’outil le plus respecté dans la galaxie ballon rond, la bible des recruteurs : Football Manager 15.

Sports Interactive, le développeur du jeu, a déjà annoncé il y a peu l’issue de la saison de Ligue 1. Marseille champion, Paris troisième… mais rien sur la Ligue 2 ! Nous avons donc fait le boulot : mise à jour des effectifs des 20 clubs, mercato, changements de staff, prise en compte des blessures, ajustement du potentiel des joueurs qui ont explosés cette saison etc.

Après avoir chargé les résultats (réels) des 24 premières journées de championnat, la machine a fait le reste. Et voici le verdict…

L2 Classement final 2

Le classement final de Ligue 2

 

L2 du bas : Churchill et Daury n’ont pas suffi

 > 20e Arles Avignon

logo arles avignon

 

Malgré une victoire de prestige contre Brest à domicile, l’équipe de Victor Zvunka partait de trop loin pour un miracle. Elle est reléguée au soir de la 32e journée, après une nouvelle défaite sur la pelouse de Valenciennes. Arles-Avignon décroche le titre peu glorieux de plus mauvaise défense du championnat.

 

> 19e Châteauroux

LogoLBCQuelques matchs de rodage, et la Berri version Daury enchaîne les victoires à domicile. Châteauroux grignote petit à petit son retard. Tous ses espoirs s’envolent à Dijon, en course pour la montée (36e journée). Une expulsion de Bain à l’heure de jeu désorganise l’équipe berrichonne qui s’incline sur un but bourguignon en toute fin de match. Les 550 habitants de Luzenac se fendent la poire ; Depardieu lui la boit pour oublier. 

 

> 18e Tours

QuTours-2010elle série ! Après une victoire à l’arrachée face à Nancy, le TFC ne perd plus pendant 5 matchs. Même si Tours marque beaucoup, les hommes d’Alex et Gilbert ont toujours la mauvaise manie de se faire rattraper au tableau d’affichage. Au soir de la 33e journée et suite à une victoire contre Niort, les bleus remontent néanmoins à la 15e place. Ils retrouvent la zone rouge trois journées plus tard. Tours perd ensuite son duel à distance avec Ajaccio, Clermont et Niort. Andy Delort inscrit 6 buts, mais le TFC est en National. Le président Ettori, dépité, s’en remet encore une fois à Churchill :  » Never give in. Never give in. Never, never, never, never ». Traduction dans le contexte : « La Ligue a intérêt à torpiller les cavistes nîmois sinon je pète un scandale »

Boîte de réception_  Gros titres

 L2 du haut : East Coast !

Bien aidé par sa défense de fer (10 buts encaissés lors des 14 derniers matchs), Troyes gère tranquillement son avance en tête du classement. Derrière, Brest, le Gazélec, Angers et Dijon se relaient sur le podium. Les bretons, handicapés par la blessure de Ramaré, lâchent le bon wagon dans le money time.

Angers fait du Angers et s’écroule en avril (1 seule victoire)… Tout le contraire de Sochaux. Comme l’an dernier avec son équipe d’Amiens, Olivier Echouafni ensorcelle ses joueurs pour réaliser une fin de saison en boulet de canon. Une seule petite défaite au compteur et  voilà les lionceaux qui paradent en Peugeot autour du stade Bonal.

Le dernier ticket se joue entre le Gazélec et Dijon. A la surprise générale, les Corses s’inclinent à Valenciennes lors de la 38e et dernière journée. Jean-Michel Aulas est inconsolable, lui qui se faisait une joie de retrouver ses potes du « Gaz ».

 



Comments are closed.



la planete foot

suivez-nous aussi sur

LES PIEDS CARRES : LE ONZE DE DEPART

Une partie de l'effectif

L'équipe des Pieds Carrés est composée d'une bande de journalistes issus du quotidien la Nouvelle République, de journalistes venus d'autres horizons et de quelques spécialistes mondialement reconnus (au moins dans leur quartier) :

Parmi les titulaires indiscutables,

Frédéric Launay

Anthony Raimbault

Jérôme Boissel

Paulin Aubard

Jean-Marc Duret

Benjamin Henry

Axel B.

Alan De Silvestri

Gaëtan Briard

Jérémy Sopalski

la maison mere

L'ACTU NATIONALE

  • L'Equipe
  • Les cahiers du football
  • SO FOOT