20 oct 2014
Le capitaine des pieds carrés

Nous sommes de retour !

Nous vous avions manqué… Si, si ! Ne le cachez pas… Depuis plusieurs mois, votre blog de foot préféré était en sommeil.

La faute à une offre mirifique qui ne se refusait pas, PYC, notre créateur, président, manager, entraîneur et meneur de jeu (oui, oui, Les Pieds Carrés avaient jusque-là tout de la république bananière…) est ainsi parti sous d’autres cieux.

 » C’était un choix cornélien pour moi. Mais aussi bien techniquement que tactiquement, je ne pouvais pas dire non. Le projet de jeu qu’on m’a présenté était si beau, alors j’ai dit oui car il fallait que je pense à assurer l’avenir de ma chère et tendre épouse et de mes enfants. Les Pieds Carrés restent mon club de coeur, à jamais « , aurait-il glissé une larme à l’oeil au moment de vider son casier dans le vestiaire.

Et ne le cachons pas, l’annonce de ce départ a été une tornade pour LPC

Les Pieds carrés sous le choc... (Y en a que la tristesse n'empêche pas de bien manger à la cantine...)

Les Pieds carrés sous le choc… (Y en a que la tristesse n’empêche pas de bien manger à la cantine…)

Après avoir retiré de la circulation le stylo bic et le clavier de notre dictateur adoré et regretté, le président Labrune a bien essayé de nous refiler Marcelo Bielsa durant la première quinzaine de septembre… C’était oublier qu’aux Pieds Carrés, on regarde toujours les gens dans les yeux (surtout la kiné de Chelsea) et qu’on ne s’asseoit pas sur la glacière (on n’a les principes qu’on peut…) !

Du coup, après plusieurs longues semaines de réflexion et de lutte, plus de république bananière, pas plus de El Loco donc, mais une démocratie participative… Inspirée par Socrates, bien entendu. Non pas le philosophe, mais le footballeur (bande d’incultes !)… Eh oui, même si pour certains footeux « la rouetourne finit par tourner », d’autres ont une tête bien faite. Et nous allons encore une fois tenter de vous le prouver cette saison…

Car Les Pieds Carrés repartent avec des crampons neufs (et pas des chaussons jaunes fluo), une condition physique à faire palir d’envie Dédé Gignac et Marc Planus réunis (c’est dire), une vision du jeu que ne renierait pas Benjamin Nivet et le sens du but de Cavani… Bref, du lourd au sens propre comme au figuré.

Image de prévisualisation YouTube

D’autant que, comme dans toute démocratie participative, c’est une sélection de rêve qui vous servira désormais ! Avec d’abord, trois têtes d’affiche :

  • Jérémy Sopalski : l’ancien gardien de but, formé à Auxerre et passé par le Tours FC, a monté son académie de gardiens de but et travaille sur la préparation mentale. Il posera son regard sur… les gardiens de but et sur tous les aspects psychologiques, techniques ou tactiques du jeu qui l’interpelleront.
Image de prévisualisation YouTube
  • Jérôme Boissel : professeur associé en marketing et communication à France Business School (Tours, Poitiers & Clermont-Ferrand), professeur vacataire en e-marketing et e-communication à l’IUT de Tours, doctorant en Sciences de Gestion à l’IAE de Tours, spécialité Marketing (sportif), consultant TeamUp sur le marché français sera notre… expert marketing (vous l’aviez deviné ? vous voyez que vous retrouvez la forme).
  • Axel Botti : consultant football, véritable expert du ballon rond et des Tontons flingueurs, il sera notre puriste. Celui qui défendra, dans le même sermon, la langue française et l’héritage de Christian Gourcuff ou plus encore de Jorge Sampaoli

Ces trois-là interviendront donc, selon leur humeur, non pas nécessairement de façon polémique, mais pour faire réfléchir et nourrir le débat. Avec, on vous le promet, plus d’humilité que Pierre Ménes ou Layvin Kurzawa réunis (oui, ce n’est pas très compliqué, on vous l’accorde).

Et puis, pour équilibrer notre collectif, il fallait plusieurs profils journalistiques : Benjamin Henry, le jeune qui monte et déjà une Coupe du Monde dans les jambes, cet été au pays du football ; Anthony Raimbault, une voix qui fait frémir (sur les antennes de Radio France) et un talent certain pour l’investigation ; et quatre mousquetaires de la Nouvelle République Jean-Marc Duret, le nouveau monsieur Equipe de France de votre quotidien préféré ; Gaëtan Briard, l’homme du football vrai ; Alan de Silvestri, le Andréa Pirlo du jeu de mots (ou le Gennaro Gattuso de la blague, c’est selon) ; et enfin Fred Launay, qui passait par là.

Mais au-delà des noms ronflants (ou pas), nous savons très bien que c’est sur le fonds de jeu que nous serons jugés. Alors bien entendu, nous allons nous appuyer sur nos fondamentaux (nos onze idéaux, les procès en coiffure, la douceur du samedi matin…), mais nous allons aussi y ajouter quelques nouvelles combinaisons : le baromètre Delort (ou les aventures du petit Andy Outre-Manche), le 141e signe (où il s’agira de parler foot via Twitter) et Où sont nos navires ? (où l’on se penchera sur le devenir d’anciens footeux pros qui ont marqué leur époque… ou pas)…

En espérant vous régaler encore et toujours, nous vous donnons donc rendez-vous dans les prochains jours.



3 Comments

  • Bon retour au blog et bravo à la nouvelle équipe… Super entrée en matière, ça promet !
    Ravie de retrouver ma petite lucarne sur le foot, moi qui ai parfois du mal à distinguer le rond de l’oval (oui j’exagère)…

  • The show must go on !!!!! ENFIN

  • Bon retour !



la planete foot

suivez-nous aussi sur

LES PIEDS CARRES : LE ONZE DE DEPART

Une partie de l'effectif

L'équipe des Pieds Carrés est composée d'une bande de journalistes issus du quotidien la Nouvelle République, de journalistes venus d'autres horizons et de quelques spécialistes mondialement reconnus (au moins dans leur quartier) :

Parmi les titulaires indiscutables,

Frédéric Launay

Anthony Raimbault

Jérôme Boissel

Paulin Aubard

Jean-Marc Duret

Benjamin Henry

Axel B.

Alan De Silvestri

Gaëtan Briard

Jérémy Sopalski

la maison mere

L'ACTU NATIONALE

  • L'Equipe
  • Les cahiers du football
  • SO FOOT