Flux pour
Articles
Commentaires


Donny McCaslin « Beyond Now » (Motema, novembre 2016)

mc caslin

Donny McCaslin (saxophone ténor, compositions), Mark Guiliana (batterie), Jason Lindner (claviers), Timothy Lefebvre (basse).

 

Débutée par un album somptueux annonciateur d’un drame, l’année 2016 se referme grâce à Donny McCaslin sur un autre album somptueux, porteur d’espoir.

On s’en souvient tous avec émotion. Le 8 janvier 2016 paraissait « Blackstar »,  chef-d’oeuvre de David Bowie tirant sa révérence au monde deux jours plus tard.

C’est peu de dire que l’expérience a marqué Donny McCaslin et son groupe, que Bowie avait embauché pour cet album après les avoir entendu dans une boîte new-yorkaise en 2014.

« Beyond Now » est comme une pépite extraite de cette Etoile noire, un  éclat de roche portant la trace du génie de Bowie, mais façonné, travaillé, trituré par Donny McCaslin, avec le talent et les tripes.

Un album ovni, comme on en croise pas souvent mais qui accroche et qui intrigue immédiatement par la rugosité du ton, l’urgence sous-jacente d’un sax à vif, la ligne de basse de terre, le pointillisme électro des claviers, les télescopages d’influences (rock, fusion, transe)…

« Beyond Now » peut déconcerter à la première écoute, mais d’un titre à l’autre, McCaslin et ses excellents comparses développent avec justesse et précision des formes musicales aussi différentes que séduisantes, qui font immédiatement remettre l’album sur la platine pour mieux en saisir les subtilités, et rendent au fil des écoutes cet album totalement addictif.

Et plus encore que dans son précédent album, « Casting for gravity », déjà un ovni musical transgenre séduisant, Donny McCaslin laisse dans ce « Beyond Now » chanter, voire crier, sa fibre coltranienne avec sincérité, poussé avec talent dans cette voie par le passionnant jeu de batterie de Mark Guiliana.

C’est bientôt Noël, faites-vous plaisir !

Image de prévisualisation YouTube

 

Laisser un commentaire

*