Flux pour
Articles
Commentaires


C’est Frédéric Maurin qui a été choisi pour prendre la direction artistique de l’Orchestre national de jazz (ONJ), annonce ce 2 juillet 2018 La Lettre du Musicien.

Frédéric Maurin est connu pour être le fondateur et leader de l’ensemble Ping Machine. Ce guitariste succède donc à un autre guitariste, Olivier Benoit, pour un mandat de trois ans comme chef d’un nouvel ONJ, que le directeur artistique a pour mission de constituer, comme cela se fait à chaque passation de pouvoir.

Ping Machine on connaît bien ici ! Notamment pour avoir participé, en tant que public enthousiaste, à l’enregistrement « live » de l’album « Encore » au Petit Faucheux, à Tours, en mars 2013.

L’album avait d’ailleurs été nommé au Victoires du Jazz 2014.

Image de prévisualisation YouTube

En 2016, Ping Machine avait carrément sorti deux albums d’un coup, deux faces d’un même projet : « Easy Listening » et « Ubik », grâce à une campagne de financement participatif à laquelle je suis fière d’avoir participé.

Comme je suis fan de Philip K. Dick, j’avais choisi « Ubik », mais les deux sont excellents.

Ubik

Musicalement, il ne devrait pas y avoir une grande rupture avec l’ONJ d’Olivier Benoit, qui continuera de tourner jusqu’à la fin décembre, le temps pour le nouveau directeur artistique de constituer sa propre équipe.

On espère sincèrement y voir un peu plus de femmes que dans la version précédente, qui en comptait 2. Et que dans Ping Machine qui n’en compte aucune… Si l’orchestre national de jazz ne s’efforce pas de donner plus de visibilité aux musiciennes, qui le fera ?

Cette nomination augure en tous cas de beaux moments de création contemporaine.

Félicitations à Fred Maurin, et vivement la suite !

Laisser un commentaire

*