Flux pour
Articles
Commentaires


Mon premier concert Pedron Omry, c’était vendredi dernier 29 janvier, au Prisme à Elancourt, dans les Yvelines.

Moi qui suis plutôt lyrique par nature, voilà que j’aurais plutôt envie de vous la jouer sobre pour cette première fois… enfin, pudique plutôt, comme le méritent les premières fois, non ?

Sachez donc juste, amis, que malgré la défection des deux F frappeurs – Franck Agulhon et Fabrice Moreau, absents tous les deux, mais très bien remplacés par Karl Jannuska, qui a su poser sa touche personnelle tout en assurant parfaitement le répertoire – cette rencontre fut belle, et forte, et émouvante.

Pierrick_Pedron_47fc6

Sur scène, Pierrick Pedron et ses potes lâchent vraiment les chevaux, les impros sont longues, l’énergie est maximale, on a vite fait de se retrouver dans une ambiance musicale survoltée (avec un son parfait de bout en bout) qui donne envie de sauter au pied de la scène… sauf que j’étais tout en haut au balcon et que tout le monde était assis !

Tous les musiciens sont impressionnants de qualité, mais j’ai trouvé Chris de Pauw, le guitariste, particulièrement en verve. Prix de la musicalité à Vincent Artaud pour son impro à la basse + effets. Quant à Pierrick Pedron, c’est le Coltrane du sax alto ! Lyrique, inspiré, virtuose, tendre, et surtout chaud, chaud, chaud…

Image de prévisualisation YouTube

Le reste, je le garde pour moi, si vous voulez bien…

Trois choses sur Pierrick Pedron et Omry avant de se quitter.

1. Si vous êtes proches de Rennes, ne manquez pas le prochain concert du sextet de Pierrick Pedron le 5 mars. Omry sur scène, c’est toute la magie de l’album, mais puissance 10.

2. L’association Pedron Omry a ouvert son site internet justement ce vendredi 29 janvier. On y trouve des vidéos, du son, des infos… et surtout, on peut y adhérer pour la modique somme de 20 euros par an, pour soutenir ce travail de création.

3. En parlant de création justement, Omry 2 est en gestation. Avec une naissance aux prochains beaux jours si tout va bien. Elle est pas belle, la vie ?

Laisser un commentaire

*