5 méthodes pour identifier des influenceurs

influenceursNous cherchons en permanence des moyens pour identifier et qualifier des influenceurs sur internet. Quelques études circulent et toutes s’accordent sur un grand principe : 1% de votre audience – sous entendu les influenceurs – contribuent à hauteur de 20% de votre audience globale par le biais de leurs twits, de leurs envois d’emails, de leurs blogs, des commentaires postés, des outils FB… L’audience ainsi générée contribuerait à hauteur de 30% des actions réalisées sur le site (achat, inscription à une lettre d’info, etc.) parce que qualifiée donc plus engagée (source 2011 Mashable/MeteorSolutions).

En résumé si 1% de mon audience génère 20% de mon trafic et indirectement 30% des actions sur mon site, aucun doute je dois développer cette audience là !

Quels sont les moyens qui s’offrent aujourd’hui à moi pour répondre à ces questions : qui sont les influenceurs en relation avec mon activité, comment puis je les contacter, comment les amener à rejoindre ma communauté…

De nombreux outils existent édités par des sociétés comme Public Relay à dimension internationale ou plus locale comme Ebuzzing. Ces outils vous permettent en fonction de critères comme les thèmes, les pays, les réseaux sociaux cibles, etc. d’identifier des relais d’audience – des influenceurs – afin de les approcher.

Certaines de ces solutions comme MeteorSolutions vont même jusqu’à identifier ces influenceurs en intéragissant avec votre site internet. A l’image de Google+ Ripples pour le réseau social google+, cette technologie traque vos contenus afin d’identifier qui les partage et de quelle façon ils se répandent sur le net.

Une fois les chemins tracés, la technologie permet d’adresser certains contenus et/ou messages publicitaires à ces utilisateurs « V.I.P. » afin d’augmenter leur influence sur les autres internautes.

Si vous vous adressez à une agence pour cibler et qualifier des influenceurs, ce travail étant du sur-mesure, presque de l’orfèvrerie, il vous en coutera un bras et l’oeil qui va avec car l’information produite est difficile à revendre. Les tarifs affichés sont de plusieurs centaines d’euros pour un contact ! Notons que ces agences souvent spécialisées en la matière ont l’art et la manière d’identifier des influenceurs de qualité et de les engager sans trop de déchets. L’agence saura les approcher sans être intrusive avec des arguments souvent éculés mais efficaces. Entre le ciblage, la qualification, l’approche et l’engagement – plus la gestion de projet qui va avec – l’agence facturera deux à trois heures de travail par contact. A un taux horaire moyen de 800 euros/jour je vous laisse faire le calcul…

Si vous avez « un peu » de temps – et de courage -, il existe aussi des méthodes pour vous permettre de faire ce travail vous même.

1)  Réfléchir seul ou à plusieurs – c’est mieux – pour définir quelles sont vos cibles prioritaires. Etablissez les critères socio-démographiques car l’âge, le sexe ou encore la zone géographique de résidence sont des critères précieux pour cibler les internautes. Si en plus vous avez le CSP, alors là c’est Byzance.

2) Listez les sujets/thèmes en rapport avec votre activité à la façon d’un nuage de tags ou d’une liste ordonnancée. Faites le même travail pour des sujets connexes qui intéressent votre cible.

Exemple pour un constructeur automobile :
Liste principale : carburant, puissance, consommation, équipement, prix, garantie, etc.
Liste connexe : football, rugby, tennis, golf, rock’n roll, musiques électroniques, etc.

Deux outils peuvent vous aider dans cette démarche :

  • Google Insights for Search vous permet d’identifier la popularité d’un thème en fonction des requêtes saisies dans google ainsi que l’évolution de cette popularité.
  • Google External Keyword Tool vous offre d’analyser les expressions utilisées par les internautes dans leurs requêtes pour cibler de l’information dans un domaine spécifié ainsi que la fréquence de leur emploi. Les analyses peuvent être segmentées par pays, région, langue, etc. et même par terminal (mobile, PC, etc.).

3) Un influenceur, digne de ce nom, utilise Twitter; les journalistes en particulier puisque sur-représentés sur Twitter comparés à la population des internautes, nous en parlions ici. Lorsqu’on utilise Twitter on écrit une courte « biographie ».

 

 

 

Cette biographie intègre les thèmes dont traite l’influenceur et sa localisation.

Un outil s’est spécialisé dans les recherches sur cette zone des profils twitter : Followerwonk. Il permet d’identifier les twitos les plus influents en croisant mots clefs et zone géographique. Pour reprendre l’exemple de l’automobile sur la France j’obtiens 159 résultats que je peux classer comme je le souhaite, par exemple en fonction du nombre de followers (suiveurs).

Une fois ce travail effectué utiliser la fonction de comparaison de Followerwonk afin d’identifier les sources d’information communes à vos influenceurs. Pour l’anecdote vous vous rendrez compte que tout le monde se suit un peu comme dans les media « traditionnels ». Tout le monde copie tout le monde, pardon ! tout le monde « RT » tout le monde, c’est plus « 2.0″ ;) . On a parfois la surprise de sortir de cette méthodo complémentaire de nouvelles sources.

4) Compléter ce travail par une petite recherche sur Facebook afin d’identifier le nombre de personnes potentiellement intéressées par vos thèmes. Sachez que FB couvre un peu plus de 50% de la population mondiale d’internautes  – tendance CSP moyen/ CSP+ – et possède à peu de chose près le même ratio en France.

Pour reprendre mon exemple, 150 000 françaises de 25 à 45 ans déclarent être intéressées par l’automobile. Elles sont moins de 20 000 à avoir fait des études supérieures. Vous pouvez même apprendre que répondant à ces critères, elles sont parisiennes à plus de 60% et mariées pour moins de la moitié d’entre elles.

Selon une étude publiée ici, moins d’un utilisateur de FB sur trois serait influent. Ma cible est donc potentiellement de 10 000 influenceuses dans cet exemple.

5) Pour compléter votre liste d’influenceurs, vous pouvez aussi consulter les listings de blogs sur ebuzzing au niveau européen ou technorati plus ciblé sur les US. Ces blogs sont listés par catégorie comme l’emploi, le marketing, la gastronomie, le cinéma, les jeux vidéos, etc.). Quelques exemples ici.

6) Enfin et pour conclure, en fonction de vos cibles, viadeo et linkedin sont des espaces qui réunissent des influenceurs de grande qualité notamment les responsables de groupes de discussion thématiques.

Une fois ces listes établies et dédoublonnées vous pouvez entrer en contact avec vos influenceurs afin de les fidéliser par vos contenus, vos services, vos produits ou votre marque.

Et vous comment faites vous ?

About Thierry Picard

Directeur Internet du groupe media La Nouvelle République du Centre Ouest. Intervenant pour le groupe Stratégies expertises ecommerce, ergonomie et emarketing
Média, Social, Tempête de cerveau , ,

4 comments


  1. Pingback: 5 méthodes pour identifier des influenceurs | Pepito Ergo Sum | RH 2.0, réseaux sociaux et marque employeur | Scoop.it

  2. Pingback: 5 méthodes pour identifier les influenceurs | Pepito Ergo Sum | La veille du Web Marketing, E-commerce et Réseaux Sociaux pour les professionnels | Scoop.it

  3. Pingback: Influenceur | Pearltrees

  4. bonjour

    merci pour cet article vraiment intéressant

    quels sont les influenceurs les plus performants sur la finance ?

    ludovic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>