Escapade en Jamaïque



Comme nous avions grandement apprécié notre pause hivernale dans le sud l’année dernière (pour notre premier hiver québécois et pas des moindres !), nous avons réitéré cette année avec pour destination la Jamaïque.

La Jamaïque est une île nichée au sud de Cuba en pleine mer des Caraïbes.

Nous atterrissons à Montego Bay après un vol d’environ 4 heures 30 depuis Montréal sous une chaleur tropicale. Direction en bus à notre hôtel situé à quelques kilomètres de l’aéroport de Montego Bay.

La Jamaïque est un pays étonnant où les contrastes sont éclatants : à deux pas des hôtels de luxe qui accueillent les touristes (protégés par des gardes de sécurité présents jour et nuit pour éviter des intrusions intempestives…), les Jamaïcains vivent modestement dans des petites maisons en bois et autres matériaux de récupération.

Les plages sont magnifiques et sauvages sur le littoral, préservées encore des constructions en béton à outrance, et la végétation luxuriante et abondante.

La découverte de Kingston s’est imposée immédiatement à nous. En taxi et avec un guide, nous partîmes à la découverte de la capitale, considérée comme une des villes les plus dangereuses au monde avec un fort taux de criminalité lié au fait que l’île est une plaque tournante du trafic de cannabis et de cocaïne. La découverte de cette ville a été décevante : le passé n’a pas été du tout préservé dans la capitale, ni le passage des espagnols, ni celui des britanniques, passé sans doute trop douloureux puisque la Jamaïque était la plaque tournante de la traite des noirs au XIXème jusqu’à l’abolition de l’esclavage.

Nous avons néanmoins apprécié notre déjeuner au Grog Shoppe dans le cadre enchanteur de la majestueuse bâtisse du Devon House, une belle maison coloniale devenue aujourd’hui un monument national. Direction ensuite dans le New Kingston qui abrite, en outre, les ambassades, les grandes banques et les grands hôtels ainsi que le mythique musée de Bob Marley et la Galerie Nationale de Jamaïque. Le luxe de New Kingston côtoie la misère des ghettos.

Après notre aventure à Kingston, nous avons profité des plages de Montego Bay : baignades, promenades à cheval au bord du littoral et dans l’eau, découverte de l’artisanat local dans les cabanes de bord de plages au travers des volutes de fumée chargées de ganja. D’ailleurs, il est très courant sur l’île de se voir proposer de la marijuana et même de la cocaïne à chaque coin de rues !

Les Jamaïcains sont très cool, zen, le stress ils ne connaissent pas, leur leitmotiv « no problem » « yeah man » que tu entends à longueur de journée.
Ce qui est pénible, malgré tout, c’est le harcèlement constant auprès des touristes pour vendre tout et n’importe quoi au premier pigeon qui passe

Bob Marley est ici un dieu, une icône et la culture du reggae est partout, touche toutes les classes d’âges et les basses lourdes du Sound Systems résonnent tous les soirs dans les villes et les villages de l’île.

IMG_4411

La Jamaïque est sans conteste un magnifique pays, riche en paysages extraordinaires et variés mais dont l’héritage culturel et historique cher à cette nation ne se livre pas facilement aux visiteurs.

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS
Cette entrée a été publiée dans Découvertes, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Escapade en Jamaïque

  1. DJ Girl 2 dit :

    Cool man….

    12h20 – je suis face à mon écran de PC, enfermée dans mon bureau, la clim à fond (38°) à regarder ces photos paradisiaques…. c’est dur !

  2. cam-hotx.com dit :

    Hello! Un énorme merci pour ce super article, cela va juste tellement m’aider! Alors merciiiiiiiiiiiiiiiiiii!

Répondre à cam-hotx.com Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>